Revue Quart Monde - Tous les numéros

Année 2008

N° 208, 2008/4

Les religions : leviers ou linceuls pour le combat des pauvres ?

Aborder la question du rôle des religions dans la lutte contre la pauvreté était un vieux rêve du comité de rédaction. Comment cependant éviter le risque de la représentation des pauvres, du discours plus ou moins convenu sur eux, des images devenant idoles et idées ?. Mais, étrangement, s'agissant d'eux et de leurs familles, seuls les besoins primaires de tout homme, se nourrir, se loger, se vêtir, apparaissent évidents aux yeux de la plupart de leurs concitoyens et mobilisent leurs énergies et leur bonne volonté. Les aspirations spirituelles des pauvres sont la plupart du temps méconnues ou niées.

Dans ce dossier, des auteurs issus des traditions bouddhiste, catholique, orthodoxe, protestante, juive, musulmane, interrogent leur foi à la lumière de l'existence des personnes les plus démunies. Qui sont les pauvres parmi nous ? Quels sont les principes qui régissent les comportements adoptés à leur égard ? Que nous a appris l'Histoire ? Dans les faits, qu'en est-il ?

N° 207, 2008/3

Un toit, du pain, des roses !

En juin 2008, le Comité des droits sociaux du Conseil de l’Europe, rendait public le rapport adopté au terme de l’examen de deux réclamations collectives, déposées par ATD Quart Monde et par la FEANTSA. La réclamation d'ATD avait été déposée en janvier 2006. Le rapport de juin et le communiqué du Comité des ministres de juillet 2008 en marquent l’aboutissement. Les acteurs de ce combat furent les experts, les militants associatifs, les personnes et les familles victimes des violations de leurs droits. Deux autres contributions complètent ce dossier qui contient la résolution du Comité des ministres de juillet 2008.

N° 205, 2008/1

Droits de l'homme : "Nous avons trouvé le chemin"

Numéro double 205-206

Le dossier de ce numéro est consacré à la manière originale à travers laquelle ce projet de principes directeurs a été élaboré. En effet, le groupe de travail présidé par José Bengoa, n’a pas voulu rester entre experts : anticipant une des demandes principales des populations concernées, à savoir le droit d’avoir son mot à dire, il a voulu organiser une consultation en bonne et due forme des personnes, familles et groupes de population défavorisées, à travers des rencontres régionales en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et en Europe.