Livres

Rédaction de la Revue Quart Monde

References

Electronic reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Livres », Revue Quart Monde [Online], 188 | 2003/4, Online since 05 May 2004, connection on 29 January 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/4343

Index chronologique

1988/4

Jean-Claude Dewinte - LE REVE DE MARCELINE

Sur les traces de l’alphabétisation.

Ed. Weyrich,2002, 44 pages.

« Aujourd’hui, il est possible de passer du noir à la lumière et de découvrir les couleurs d’une nouvelle vie. » Cette expérience, Marceline l’a vécue quand elle dit : « Je l’ai fait d’abord en apprenant à lire et à écrire, ensuite en apprenant un métier. » Apprendre à lire et à écrire à trente-trois ans peut sembler impossible pour certains. Mais dans une telle démarche « l’important, dit Marceline, c’est d’avancer sur son chemin, chacun à son rythme, à condition de le vouloir et d’être aidé. »

Dans ce livre, Marceline parle des étapes de sa vie, surtout de son cheminement vers « la lumière ». Sa détermination à sortir de l’ignorance est des plus exemplaires : «  Je veux leur montrer que je suis capable d’apprendre et de m’en sortir pour ne plus entendre des choses comme : Tu ne sais rien, tu ne seras jamais bonne à rien. Tu ne sais même pas lire ni écrire ! »

Pour refuser l’exclusion, violation des droits humains, l’un des moyens est de sortir de l’ignorance car, « Quand on sait lire, on voit le monde autrement et le monde vous regarde autrement. C’est une force. »

Ils sont encore nombreux dans nos villes, nos quartiers, peut-être même dans mon immeuble ou dans ma famille, des pères et mères de famille, des adultes, des jeunes, qui n’ont pas eu la chance de pouvoir apprendre à lire et à écrire. La honte «  qu’on ressent » de ne pas savoir lire et écrire « paralyse » et la peur du regard de l’autre enferme ces personnes sur elles-mêmes et les isole dans la tristesse. Cela est une autre forme d’exclusion, une véritable violence faite à toutes ces personnes. « Mon livre, dit encore Marceline, c’est ma main tendue vers ceux dont les pas sont encore hésitants et à qui je dis : C’est possible. »

Lire ce livre inspirera des idées et des initiatives. (Joseph-Marie Bonkoungou)

Xavier Godinot et Saphia Richou - LA PAUVRETE EN EUROPE : ESSAI DE PROSPECTIVE

Quatre scénarios sur la précarité et la grande pauvreté en Europe à l’horizon 2015. Revue Futuribles, octobre 2003.

Cet article de seize pages fait suite aux journées d’étude1 organisées en janvier 2002 avec le soutien de la Commission européenne par l’Institut de recherche d’ATD Quart Monde et le groupe Futuribles au Comité économique et social européen à Bruxelles. Ces journées ont réuni cent cinquante participants venant de quatorze pays (dont des délégués de personnes très pauvres). Il a été élaboré dans le cadre d’un groupe de travail chargé de développer une réflexion prospective selon la méthode dite des scénarios.

Quelles perspectives d’évolution de la précarité et de la grande pauvreté en Europe, compte tenu de l’élargissement programmé de l’Union européenne ?

Ou bien se confirme la tendance actuelle qui consiste à soulager et administrer la situation de ceux qui par « accident » individuel ou « déficience » collective sont « restés sur le bord de la route », en cherchant à leur permettre de se « réadapter » ou de « s’insérer » (Scénario 1, baptisé « La gestion de la misère »).

Ou bien, sous la pression du modèle ultra-libéral, les Etats en viennent à se désinvestir du social, domaine laissé aux assurances privées pour ceux qui peuvent les payer et aux associations caritatives pour les autres. C’est la fin du modèle social européen (Scénario 2, baptisé « La misère ignorée »).

Ou bien, on assiste à un effritement progressif du sentiment communautaire, favorisant un repli identitaire et des politiques de « préférence nationale » : les étrangers pauvres doivent rester dans leur pays d’origine (Scénario 3, baptisé « Gestion nationaliste de la misère »).

Ou bien la misère est considérée comme une violation des droits de l’homme et son éradication devient un objectif prioritaire dans les traités européens et les législations nationales (Scénario 4, dit vertueux ou normatif, baptisé « La misère hors la loi »).

Le lecteur se rendra compte aisément que ces divers scénarios n’offrent pas le même degré de probabilité. Le dernier s’apparente à un défi, à l’exigence même du développement durable, ce qui suppose de rechercher quels sont les acteurs nécessaires à sa réalisation. Pour les auteurs, il est clair qu’une telle perspective ne peut avoir des chances de voir le jour que si se manifeste un fort courant de refus de la misère et de promotion des droits de l’homme, un « mouvement social » qui devrait se forger à partir d’un surcroît d’engagement conjoint des forces associatives et des organisations syndicales.

Cet article, de lecture très accessible, est complété par des encadrés suggestifs : nouvelles approches de la pauvreté (Amartya Sen et Joseph Wresinski) ; la pauvreté décrite par ceux qui la vivent ; la Moldavie, pays le plus pauvre du continent européen ; les relations entre les milieux très défavorisés et les professionnels. (Daniel Fayard).

Suzanne Rosenberg et Marion Carrel - FACE A L’INSECURITE SOCIALE

Désamorcer les conflits entre usagers et agents des services publics.

Editions La Découverte, coll. Alternatives sociales, 2002, 246 pages.

Ce livre raconte des histoires vraies, qui se sont passées depuis une dizaine d’années dans six villes françaises, où il est question des relations entre les habitants des quartiers d’habitat social avec des agents de services publics (pompiers, policiers, postiers, conducteurs de bus, guichetiers, travailleurs sociaux, personnels de santé, etc.). Ces histoires ont souvent la violence pour décor. Elles reflètent l’impuissance ressentie par ceux qui, vivant ou travaillant dans ces quartiers dits difficiles, subissent au jour le jour des conflits ou des tensions sans savoir comment les gérer de façon positive. Décoder ensemble ces phénomènes pour pouvoir les comprendre et entrevoir d’autres manières de se comporter, telle a été l’ambition de l’expérimentation rapportée ici : la mise en œuvre d’une démarche dite de « qualification mutuelle », à travers l’animation de groupes d’habitants et d’agents de services publics.

Cette démarche veut « mettre en évidence le potentiel d’un ensemble d’individus, ne présentant aucune caractéristique particulière autre qu’une grande souffrance dans le vécu de leur situation personnelle ou professionnelle ». Elle démontre qu’il y a « la possibilité d’une transformation de cette souffrance, voire du désespoir qu’elle engendre, en moteur du changement local. »

La méthode repose sur la nécessaire complémentarité des compétences de trois séries d’acteurs qu’il importe de « mutualiser » pour leur permettre une égale contribution à des transformations les plus appropriées possibles aux besoins ressentis : les compétences politiques des décideurs et des élus, les compétences techniques des professionnels qui sont au contact direct du public, les compétences sociales non pas des cadres associatifs ou syndicaux mais des simples habitants ou usagers. Or ce sont ces dernières qui le plus souvent ne sont ni reconnues ni sollicitées. C’est le rôle des animateurs de la démarche que de garantir cette parité en faisant en sorte qu’elles soient exprimées et prises en compte par les autres partenaires.

Parce qu’il rend compte de la mise en œuvre de cette démarche dans des situations très concrètes et qu’il décrit les évolutions auxquelles elle a donné lieu (sans rien cacher des difficultés rencontrées), ce livre, facile et passionnant à lire, est fort instructif et devrait inspirer d’autres initiatives de ce genre.

Cette expérimentation n’est pas sans parenté avec la démarche de co-formation initiée par le Mouvement ATD Quart Monde à travers les programmes Quart Monde/Université et Quart Monde Partenaire, d’ailleurs cités par les auteurs. (Daniel Fayard).

1 Actes complets disponibles aux Editions Quart Monde : Dossiers et documents de la revue Quart Monde, n°10, décembre 2002, 198 pages.
1 Actes complets disponibles aux Editions Quart Monde : Dossiers et documents de la revue Quart Monde, n°10, décembre 2002, 198 pages.

CC BY-NC-ND