Revue Quart Monde - Tous les numéros

Année 2011

N° 220, 2011/4

Le corps : source de honte ou chance de liberté ?

Trop de souffrances endurées par ce corps étroitement lié à l’être intime de chacun peuvent conduire à la négation, à la négligence, à la honte de soi-même. Pire, quand le préjudice est trop grave, les victimes utilisent parfois un mécanisme appelé « sortie du corps ». Tout en étant physiquement présente à l’agression subie, la personne s’absente psychiquement de la scène, se déconnecte de son corps pour échapper à l’expérience d’anéantissement. […] À notre époque où les progrès de la médecine prennent de vitesse la réflexion sur le respect de l’être humain, en quoi des procédés nouveaux comme les expériences sur les embryons humains, les dons d’organes, les mères porteuses touchent-ils les populations pauvres ? Dans quels lieux ont-elles l’occasion de débattre des questions liées à la bioéthique, aux neurosciences ? Suffit-il que les grands textes internationaux se réfèrent aux droits de l’homme pour que les plus pauvres soient protégés ?

N° 219, 2011/3

Rudes, certains chemins des écoliers !

« Donner accès à l’école », et en parallèle, connaître et s’appuyer sur tous les efforts faits souvent en vain par de trop nombreuses familles (populations déplacées, en grande précarité, etc.), dont la scolarité de leurs enfants reste extrêmement problématique. En effet, inscrire un enfant à l’école ne suffit pas pour qu’il y reste ou qu’il apprenne. Certains d’entre eux – et leurs familles – suivent un long chemin de combattants pour arriver seulement à franchir les portes de l’école, ou pour la fréquenter de manière régulière, bien qu’ils ne s’y sentent pas vraiment accueillis. […] La démocratisation de l’accès à l’école et la mixité sociale ne peuvent faire seulement l’objet de décrets, on le sait. Interpeller les États sur leurs devoirs et leurs responsabilités est un combat de longue haleine, qui nécessite une vigilance soutenue, active et collective. Dans des contextes différents, un travail remarquable est fait sur le terrain ainsi qu’en direction de la société et de ses dirigeants à l’initiative d’associations […] ; des parents d’élèves s’engagent dans la durée contre les discriminations.

N° 218, 2011/2

Aux portes de la beauté

La lente maturation des hommes et des femmes vers leur humanité individuelle et collective est jalonnée par la production de signes, de créations, attestant de ce patient – et jamais terminé – travail de l’homme qui chaque jour remet sur le métier son ouvrage civilisateur. C’est vrai pour chacun de nous, ce l’est également pour nos sociétés. […] Tout homme – fut-il le plus abîmé par une vie de galère et d’exclusion –  est un créateur. Lui dénier cette capacité revient à le priver d’identité et à le spolier des moyens d’exprimer sa dignité. Violence inouïe faite à un apprenti humain, car « Pendant que la main travaille, les idées se mettent en place et c’est toute une tendresse qui cherche à sortir de nous… », dit un participant à l’atelier peinture d’une Maison Quart Monde. Permettre aux plus abandonnés de débattre de l’avenir avec tous et donc de créer avec tous est d’une absolue nécessité pour ne perdre aucune opportunité d’enrichir notre patrimoine d’humanité individuelle et commune.

N° 217, 2011/1

Un travail humain

Rechercher des réponses vers un travail humain et décent n’est pas créer ou recourir à des dispositifs spécifiques qui isolent encore un peu plus les travailleurs en situation d’exclusion. Un retournement radical des modes de fonctionnements habituels d’organisation et des relations humaines dans l’entreprise s’impose. Vivre cette expérience, c’est montrer que ce retournement est une chance pour tous, y compris ceux qui étaient déjà tout à fait intégrés. Les employés de « Travailler et apprendre ensemble » et les membres de l’Université populaire Quart Monde d’Île-de-France rappellent unanimement les valeurs de respect, de solidarité, d’attention aux relations humaines. Ils nous guident dans la construction d’une société et d’une économie plus justes et plus humaines pour tous