La Compassion et l’Amour Universels

Bour Kry

References

Electronic reference

Bour Kry, « La Compassion et l’Amour Universels », Revue Quart Monde [Online], 149 | 1993/4, Online since 05 June 1994, connection on 05 March 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/3356

Cet enseignement du président du Secours bouddhique international a guidé les cérémonies de prière des 17 octobre 1992 et 1993 à la Grande pagode de Vincennes, près de Paris

Vénérables, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers fidèles,

En de nombreux lieux de culte à travers le monde, des femmes et des hommes, de différentes croyances, sont en ce moment même réunis, afin de rendre hommage aux victimes de la misère, en priant et en méditant en leur faveur. S’il est des points communs entre toutes les religions, la Compassion Universelle en est le plus marquant. Et si la Compassion envers nos semblables est Universelle, c’est bien parce que la souffrance, la misère et tous les maux de l’homme n’ont également pas de frontières. C’est pourquoi il n’est pas besoin de revendiquer ou de démontrer, sous quelque nom que ce soit, la suprématie de l’une ou de l’autre. La Compassion et l’Amour Universels et la souffrance n’ont pas de nationalité, pas plus que d’appartenance à tel ou tel individu. La souffrance n’a pas de bannière, ou si elle devait en avoir une, elle serait celle de la honte des hommes.

La misère est le « cancer de l’humanité » et comme l’a dit le père Joseph Wresinski, « elle est l’œuvre des hommes et seuls les hommes peuvent la détruire. » Des journées comme celle que nous vivons ensemble, aujourd’hui, sont nécessaires afin de rappeler, car trop de gens auraient tendance à l’oublier, que malheureusement la misère affecte et humilie des millions de personnes à travers le monde en cette fin du 20ème siècle. Ces Journées sont également nécessaires pour monter que la fraternité et la solidarité entre tous les peuples ont plus ou moins toujours existé et qu’elles seront de plus en plus présentes.

La Compassion est la base des enseignements religieux en général, car en effet, qui d’entre nous pourrait prétendre au « Salut » en faisant preuve d’égoïsme ? Tout comme l’enseignent les Bouddhas, la misère est due à l’ignorance des êtres qui, aveuglés par l’illusion, se préoccupent de façon égoïste de leur « moi illusoire », en oubliant que tous les êtres sont semblables à eux-mêmes en prétendant avec raison à l’extinction complète de la souffrance. Soyons toutefois aussi compatissants à l’égard des êtres qui, loin de la Compassion et de l’Amour Universels, sont peut-être encore plus à plaindre, car la « pauvreté de cœur » est aussi une grande source de souffrance. C’est en donnant que l’on apprend la générosité, c’est par la générosité que l’on devient compatissant, et c’est par Compassion Universelle désintéressée que l’on peut parvenir à une extinction de la souffrance.

- Puissent tous les êtres recevoir la Bénédiction des Etres spirituels,

- Puissent tous les êtres être épargnés de la misère,

- Puissent tous les êtres parvenir à l’extinction complète de la souffrance.

Merci de votre attention. »

Bour Kry

Le Vénérable Samdech Sangh Bour Kry

CC BY-NC-ND