Médecine ambulatoire et grande pauvreté

Dossiers et documents de la Revue Quart Monde n°29

La médecine ambulatoire, vue par les patients, apparaît parfois comme une longue et nébuleuse déambulation dans le système de soin. Pourtant, cette médecine permet aux malades d’éviter d’être hospitalisés et privilégie leur maintien à domicile. C’est aussi et surtout une prise en charge coordonnée, multiple, mobilisant des professionnels et des matériels performants.

Les personnes en grand pauvreté qui s »expriment dans cet ouvrage ne s’y trompent pas, elles mesurent la chance, pour elles et leur famille, d’une telle prise en charge. Même si elles sont conscientes des risques inhérents à ce mode d’organisation, elles veulent en bénéficier. Leur expérience en tant que patient a montré la pertinence de leurs propositions pour l’améliorer et la transformer.

Partir des plus fragiles pour apporter une contribution à l’analyse du virage ambulatoire de notre médecine est un défi. Plus qu’un gadget ou une méthode, cela remet le plus faible en position d’acteur, de proposant et d’évaluateur. Au-delà du recueil de constats, l’expérience patient relatée ici, à partir des usagers les plus vulnérables, est une étape importante dans la compréhension de l’effectivité des mesures prises et de leur impact positif pour tous les publics.