Le rôle des chercheurs dans les politiques nationales

Éditorial

Martin Kalisa

p. 1

Citer cet article

Référence papier

Martin Kalisa, « Le rôle des chercheurs dans les politiques nationales », Revue Quart Monde, 263 | 2022/3, 1.

Référence électronique

Martin Kalisa, « Le rôle des chercheurs dans les politiques nationales », Revue Quart Monde [En ligne], 263 | 2022/3, mis en ligne le 01 septembre 2022, consulté le 05 décembre 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10759

La Tanzanie a été un des six pays qui ont participé à la recherche sur les dimensions cachées de la pauvreté1. Le mouvement ATD Quart Monde a eu du mal à trouver des chercheurs qui acceptent de participer à une recherche comme co-chercheurs avec des personnes en situation de pauvreté et des professionnels. En effet, pour nombre d’entre eux, c’était inconcevable d’imaginer ce que serait la contribution des personnes sans aucune expérience académique et encore moins ce que pourrait être la contribution des personnes ayant une expérience ou vivant dans la pauvreté.

Finalement, malgré leurs doutes, quelques chercheurs ont osé mettre en jeu leur crédibilité. Petit à petit, nous avons vu chacun découvrant progressivement la connaissance et la pensée issues de l’expérience de chacun. Après trois années de travail ensemble, les chercheurs ont reconnu la pertinence des résultats de cette recherche. Le professeur Kitojo disait : « … C’était très intéressant de travailler avec les militants, ils ont beaucoup apporté et leur capacité de travail et d’analyse est impressionnante. […] C’est sûr que sans eux, on n’aurait certainement pas abouti aux mêmes dimensions de la pauvreté. Ils ne parlaient pas de la théorie mais de leurs vies, de leurs expériences… »

Ce travail nous a permis de comprendre les limites des recherches « participatives » traditionnelles pour lesquelles les plus pauvres sont plutôt des sujets ou des objets de recherches que des acteurs, des contributeurs et des producteurs de connaissance. Dans le même temps, nous avons pris conscience du pouvoir des chercheurs dans la région dans l’élaboration des politiques sociales. En effet, avant la conception des politiques sociales, les hommes politiques font appel à des chercheurs qui, à la fin de leurs recherches, font des recommandations. C’est sur la base de celle-ci que les décideurs politiques bâtissent de nouvelles politiques sociales.

Ainsi inspirés par la recherche sur les dimensions cachées de la pauvreté, en avril 2020 nous avons lancé à Nairobi au Kenya le Réseau Africain de Chercheurs. Celui-ci regroupe plusieurs universitaires de la région qui s’engagent à se former à la méthodologie du croisement des savoirs, à l’enseigner dans leurs universités et à l’utiliser dans leurs recherches.

Plusieurs de ces chercheurs sont souvent sollicités par les responsables politiques ; nous formulons alors l’espoir que désormais les nouvelles politiques nationales seront nourries, inspirées de la pensée et de la réalité de vie des personnes en situation de pauvreté.

1 Voir notre dossier « Dévoiler les dimensions cachées de la pauvreté », Revue Quart Monde 258, 2021/2, https://www.revue-quartmonde.org/10305

1 Voir notre dossier « Dévoiler les dimensions cachées de la pauvreté », Revue Quart Monde 258, 2021/2, https://www.revue-quartmonde.org/10305

Martin Kalisa

Martin Kalisa est membre de la délégation générale du Mouvement international ATD Quart Monde.

Articles du même auteur

CC BY-NC-ND