Armando Cote et Jacky Roptin. “Rêves et cauchemars des personnes exilées

Éd. Erès, 2022

Daniel Fayard

p. 61-62

Bibliographical reference

Armando Cote et Jacky Roptin (sous la direction de). Rêves et cauchemars des personnes exilées. Centre Primo Levi. Vivre après la torture. Éd. Erès, 2022, 142 p.

References

Bibliographical reference

Daniel Fayard, « Armando Cote et Jacky Roptin. “Rêves et cauchemars des personnes exilées” », Revue Quart Monde, 266 | 2023/2, 61-62.

Electronic reference

Daniel Fayard, « Armando Cote et Jacky Roptin. “Rêves et cauchemars des personnes exilées” », Revue Quart Monde [Online], 266 | 2023/2, Online since 01 June 2023, connection on 01 March 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/11090

Cet ouvrage se compose de 14 contributions émanant principalement de psychologues cliniciens et de psychanalystes, mais aussi d’un anthropologue, d’un médecin généraliste, d’un juriste, de deux sociologues, d’un neurologue, et d’un politologue. Tous travaillent ou sont en lien avec le Centre Primo Levi à Paris, une association de référence spécifiquement dédiée au soin et au soutien des personnes victimes de la torture et de la violence politique.

Il traite ici de la médecine du sommeil, de la nature et de l’impact des rêves et des cauchemars sur l’existence des patients en général, de façon spécifique chez les enfants, les travailleurs et les victimes de traumatismes. Avec une prise en compte particulière pour les personnes en situation de migration, notamment dans leur parcours de demandeurs d’asile et dans leur séjour chez les familles qui leur offrent l’hospitalité.

La plupart de ces contributions de praticiens professionnels ou de chercheurs prennent appui sur des récits de rêves ou de cauchemars dont ils essayent d’élucider le sens en les rapportant aux récits de vie que leur livrent les personnes qu’ils accompagnent. On prend conscience de la souffrance engendrée durablement chez les personnes victimes de traumatismes (torture, viol, humiliation, mort d’un proche, séparation conjugale, enlèvement d’un enfant…). Également des tentatives souvent avortées, chez les personnes exilées, d’oublier les mauvaises rencontres qu’elles ont endurées durant leur parcours migratoire.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND