N° 196, 2005/4   •  Vieillir
Dossier

Le monde est confronté à une crise des retraites

Banque mondiale
Résumé
  • Français

“ Le présent rapport montre que si dans la plupart des pays, la réforme des retraites est motivée par une préoccupation budgétaire à court terme, les problèmes plus importants à long terme du vieillissement de la population mondiale ne revêtent pas moins d’importance à cet égard ” déclare M. Robert Holzmann, directeur de l’Unité de la protection sociale de la Banque mondiale et coauteur de ce rapport1.

Index

Index thématique

Santé, Handicap
Texte intégral

Le rapport offre un cadre commun pour aider les pays à résoudre leurs problèmes de retraites. Ce cadre propose de diversifier les régimes de retraites en combinant des éléments publics et des composantes gérées et financées par le secteur privé tout en soulignant les liens qui peuvent exister entre la réforme des retraites et des conditions favorables à la croissance et au développement. La plupart des régimes publics de retraite n’ont pas été conçus pour offrir le niveau actuel de prestations lorsqu’ils sont confrontés aux changements démographiques et économiques d’aujourd’hui. [...] La Banque mondiale [...] soutient que si des problèmes de ce genre ne sont pas résolus, on peut s’attendre à une chute de la croissance économique et à une montée de la pauvreté. [...]

Si les pouvoirs publics souhaitent limiter les effets déstabilisateurs de ces importants transferts budgétaires, ils doivent augmenter les impôts ou réduire d’autres dépenses budgétaires. Étant donné qu’il est difficile d’augmenter les impôts, les autorités de nombreux pays choisissent d’élaguer d’autres dépenses sociales, le plus souvent les dépenses de santé et d’éducation. [...] Au-delà des raisons économiques, ce sont les profondes mutations de la société et des méthodes de travail qui doivent inciter aux réformes.

Le nombre de femmes dans la population active mondiale s’est accru considérablement au cours des dernières décennies, mais les régimes de retraite ne se sont pas adaptés en conséquence. La plupart d’entre eux sont conçus à l’intention de salariés menant une carrière pleine, ce qui ne correspond pas à la trajectoire de la plupart des femmes qui peuvent être amenées à quitter leur emploi pour élever des enfants. Dans de nombreux pays, les mariages stables sont également devenus l’exception. [...] Ce qui fait que de nombreuses personnes âgées vivent seules. En raison de ces évolutions, les femmes risquent de plus en plus de se trouver démunies dans leur vieillesse.

Le changement des structures d’emploi, évolution plus récente, se réfère à la réduction du nombre d’emplois salariés à plein temps, et à l’augmentation du travail à temps partiel et des emplois temporaires. Quelle qu’en soit la raison, la situation des travailleurs à temps partiel n’est pas satisfaisante dans le cadre actuel de nombreux régimes de retraites, qui reposent sur un modèle d’emploi à plein temps. Le régime des retraites devra être élargi et garantir à ces travailleurs l’accès aux droits et la transférabilité de ces droits, faute de quoi nombreux sont ceux qui courent le risque de passer leur vieillesse dans une grande pauvreté.

Dans la plupart des pays en développement, les pauvres et les personnes qui travaillent de façon intermittente sont très rarement pris en charge par un régime de retraite. [...]

Avant de vieillir, devenir riche ici et pauvre là...

Le nombre des personnes âgées dans le monde s’accroît à un rythme rapide, en raison de l’allongement de l’espérance de vie et de la baisse des taux de fécondité. Cela se traduira par une augmentation régulière de l’âge moyen de la population, par un accroissement du nombre des personnes âgées, [...] et du rapport personnes âgées / population en âge de travailler. [...] Dans les pays développés, on devient riche avant de vieillir, tandis que dans les pays en développement, on devient pauvre avant de vieillir, mais les mêmes défis se posent aux uns et aux autres.

 “ Dans toute une série de pays... la réforme des retraites a déjà conduit à l’adoption de régimes qui fourniront une base solide de croissance et de sécurité futures. Les autorités dans d’autres régions doivent tirer les enseignements de cette expérience pour entreprendre des réformes si elles ne veulent pas être dépassées par les implications budgétaires et sociales de ne pas avoir agi suffisamment vite et de façon suffisamment radicale ”

La décennie écoulée a fait ressortir toute l’importance du régime de retraite pour la stabilité économique des pays et la sécurité de leurs populations vieillissantes. Les réformes entreprises montrent également qu’il n’existait pas de solution universelle. [...]

Il apparaît aussi que les deux principaux objectifs d’un régime de retraite, à savoir, réduire la pauvreté et éliminer le risque d’une dégradation rapide des conditions de vie lors de la retraite, sont des objectifs toujours pertinents.

Compte tenu de ces objectifs, la Banque mondiale pense que la meilleure solution au problème de la réforme des retraites consiste à adopter un régime reposant sur plusieurs piliers. [...]

Extraits du communiqué de presse publié le 24 mai 2005.

Notes

1 Aide au revenu des personnes âgées au XXIe siècle : un point de vue international sur les retraites et la réforme, Robert Holzmann et Richard Hinz, Banque mondiale, 2005, www.worldbank.org/pensions.

Pour citer cet article Banque mondiale, « Le monde est confronté à une crise des retraites », Année 2005, Revue Quart Monde, Vieillir, Dossier, mis à jour le : 28/05/2018,URL : https://www.revue-quartmonde.org:443/180.