Robert Fleury, Basse-Ville

Éd. de la Liberté, Coll. Témoignages, Québec, 1995, 250 pages.

Pierre Foglia

Bibliographical reference

Robert Fleury, Basse-Ville, Éd. de la Liberté, Coll. Témoignages, Québec, 1995, 250 pages.

References

Electronic reference

Pierre Foglia, « Robert Fleury, Basse-Ville », Revue Quart Monde [Online], 156 | 1995/4, Online since 20 May 2020, connection on 30 November 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9028

Vous connaissez la Basse-Ville de Québec ? Mais si, vous connaissez. C’est la basse ville de partout. Des itinérants, des alcoolos, des dopés, des « psychiatrisés », des démunis, des prostituées, des chambreurs. Des pauvres.

Et un journaliste.

Robert Fleury, journaliste aux affaires urbaines au journal Le Soleil, habite le quartier Saint-Roch. La Basse-Ville.

Je ne le connais pas. Je le précise au cas où vous penseriez que je renvoie l’ascenseur à un « petit copain. » Donc, plutôt que publier ses chroniques chez un chic éditeur, Robert Fleury a écrit Basse-Ville, un essai-témoignage qui n’angoisse pas sur les lendemains de l’après-communisme, qui ne se demande pas s’il faut mourir pour Sarajevo, si la montée des nationalismes n’est pas un retour au tribalisme. C’est vous dire à quel point il n’avait aucune chance d’être édité chez Boréal, ou d’être reçu « Sous la couverture » de la mère machin.

Robert Fleury a tout simplement écrit un livre sur les gens de son quartier. Avec sobriété. Et ce qui est beaucoup plus rare : avec humanité. Il prend le parti des tout-nus-dans-la- rue sans chercher à nous faire brailler, sans tendre à l’objectivité non plus. Il se réclame d’une vertu oubliée : le civisme. Le civisme, c’est quand tu t’approches de ton sujet ; l’objectivité, c’est quand tu recules, des fois, que tu te salirais.

Je ne sais pas si Basse-Ville est un grand livre. Mais c’est un livre qui a du cœur. C’est un livre qui vaut cent de mes moins pires chroniques.

(Paru dans La Presse, Montréal, 14 septembre 1995, publié avec l’aimable autorisation de l’auteur et du journal.)

CC BY-NC-ND