Myriam BOULAHIA. “Quand la culture se fait espoir

Médiatrice du livre ou comment vivre mon métier. Éd. Bookelis, 2022

Agnès Maillard Romazzotti

p. 61

Bibliographical reference

Myriam Boulahia. Quand la culture se fait espoir. Médiatrice du livre ou comment vivre mon métier. Éd. BOOKELIS, Septembre 2022, 105 p. 16,50 €

References

Bibliographical reference

Agnès Maillard Romazzotti, « Myriam BOULAHIA. “Quand la culture se fait espoir” », Revue Quart Monde, 265 | 2023/1, 61.

Electronic reference

Agnès Maillard Romazzotti, « Myriam BOULAHIA. “Quand la culture se fait espoir” », Revue Quart Monde [Online], 265 | 2023/1, Online since 01 March 2023, connection on 25 April 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10979

1992, seize jeunes sortis de l’école sans diplôme ou peu diplômés et engagés dans leur quartier commencent une formation de médiateur du livre. Trois semaines en bibliothèque de quartier, une semaine à Paris pendant deux ans. Myriam, tout juste 18 ans, encouragée par sa mère, se lance dans cette aventure. Elle écrit : « La formation m’ouvrait un passage vers le monde du travail : apprendre, découvrir, transmettre notre savoir, oser dire et oser proposer des actions en direction des familles avec le support du livre, enfin, faire en sorte que la culture soit accessible à tous ».

Myriam avec treize autres jeunes ira au bout de cette formation (qui ne connaîtra qu’une seule promotion) exigeante, pas toujours évidente mais qui donne espoir. Pas simple d’être reconnue avec ses savoirs qui ne sont pas forcément ceux de l’institution. Myriam exercera pendant deux ans comme médiatrice du livre dans une bibliothèque à Paris. Ensuite, toujours en bibliothèque à Rennes, il lui sera souvent rappelé qu’elle n’est pas bibliothécaire (ce avec quoi elle est tout à fait d’accord), qu’elle est juste « tolérée ». Myriam va persévérer malgré les difficultés, elle nous transmet dans ces pages son savoir être avec les personnes qu’elle accueille à l’Espace Vie du Citoyen dans cette grande médiathèque de Rennes à quelques pas de la gare. Elle veut offrir un espace où souffler, où l’on peut si on le souhaite se familiariser avec les outils modernes, être soutenus dans ces démarches administratives que l’on doit maintenant faire en ligne…, un lieu où chacune, chacun se sente accueilli. Un grand moment d’humanité dans un parcours semé d’embûches.

CC BY-NC-ND