Chemin de table

Jacqueline Chabaud

References

Electronic reference

Jacqueline Chabaud, « Chemin de table », Revue Quart Monde [Online], 136 | 1990/3, Online since 05 February 1991, connection on 24 June 2021. URL : https://www.revue-quartmonde.org/3838

Au château de Rivoli, près de Turin, j’ai eu la chance de découvrir les créations du sculpteur contemporain Mario Merz : des tables de toutes formes pour tous les usages, volontairement composées de matériaux courants ( verre, bois, ardoise, fer…)

Dès la première œuvre, « Goutte d’eau », une table enfermée dans une sphère  transparente d’où tombe l’eau, signe de vie, la guide m’a donné à penser. Pour Merz – disait-elle – la table est symbole universel de convivialité, et en la mettant à l’abri d’une sphère à la fois igloo et globe terrestre, il donne au symbolisme de la table sa double dimension de dedans-dehors. Je songeai aussitôt aux pays où ce meuble n’existe pas ! Et tant pis pour notre symbolique prétendument universelle ! En même temps j’évoquai les baraques du camp de Noisy-le-Grand qu’en raison de leur forme, les habitants avaient surnommées igloos. La plupart d’entre eux n’avaient aucune table, comme en sont encore dépourvues aujourd’hui grand nombre de familles très pauvres… Et patatras pour notre symbolique, fut-elle limitée à la culture européenne !

Néanmoins, la recherche passionnée de Merz pour parvenir à la table parfaite m’a fascinée. L’une des dernières œuvres exposées – une merveille – est intitulée : « Il est possible d’avoir un espace avec des tables pour 88 personnes comme il est possible d'avoir un espace avec des tables pour personne. » Pareil titre m’obsède. Comme un cauchemar : la détresse de l’être sans amour. Comme un rêve : la convivialité universelle qu’espère tout homme.

Jacqueline Chabaud

By this author

CC BY-NC-ND