Commission Internationale Catholique pour les Migrations

Denis Clagett

References

Electronic reference

Denis Clagett, « Commission Internationale Catholique pour les Migrations », Revue Quart Monde [Online], 129 | 1988/4, Online since 05 May 1989, connection on 03 August 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/4037

Le groupe soutient la recherche des ONG sur les plus fragiles de ceux qu’elles représentent. Ainsi, la Commission Internationale Catholique des Migrants peut s’engager à mieux répondre à la situation des migrants les plus pauvres.

La Commission Internationale Catholique pour les Migrations (CICM) se félicite de la possibilité que lui offre le Groupe OING Quart Monde de rencontrer des organisations avec lesquelles elle se trouve en communauté de vue.

Si au cours des dernières années on a assez bien su faire prendre conscience des structures des inégalités qui, dans le Tiers Monde, favorisent et perpétuent la pauvreté, l’on ne sait que trop peu de choses des conditions désespérées et accablantes dans lesquelles vivent les marginaux rejetés au bas de l’échelle économique. Les initiatives d’ATD Quart Monde pour mobiliser l’assistance en faveur de ces personnes et éduquer le public sur le sort qui leur est réservé, ont revêtu une importante considérable pour la CICM qui, elle aussi, s’efforce de répondre aux besoins des migrants, des réfugiés et des personnes déplacées, dont bon nombre demeurent les plus pauvres d’entre les pauvres partout dans le monde.

La participation de la CICM à des réunions du Groupe OING Quart Monde lui a donné l’occasion de réfléchir au rôle crucial que joue l’aide aux réfugiés et aux migrants en pourvoyant aux besoins d’une importante catégorie de personnes à laquelle les dispositifs internationaux en matière d’entraide et de protection ne s’appliquent pas. Cette réflexion a pris une signification particulière pour la CICM car elle intervient au moment même où la commission s’emploie à concevoir un plan d’action détaillé concernant l’ensemble de ces activités pour les années quatre-vingt-dix.

Les initiatives envisagées par la CICM et ses partenaires seront plus particulièrement destinées aux personnes que la recherche de la sécurité ou de conditions d’existence acceptables ont réduites à la pauvreté et au désespoir.

L’une des priorités consiste pour la CICM à prendre des mesures pour étudier et favoriser la mise sur pied de dispositifs visant à répondre aux besoins des migrants internes et régionaux. Les mouvements désordonnés de population allant des zones rurales vers les villes et, par delà les frontières, vers des centres de grande vitalité économique ont conduit à une pauvreté et à une marginalisation effrayantes. C’est donc à des organisations non gouvernementales s’intéressant au sort des plus pauvres qu’il appartient de soutenir de façon coordonnée la recherche de documents, la législation de la situation de ces personnes, les initiatives en matière de réforme agraire ainsi que certaines mesures en faveur des migrants internes ou régionaux.

La CIMC espère donc participer plus activement à ce Groupe OING Quart Monde au cours des années à venir.

Denis Clagett

Chef du Département de l’information de la Commission Internationale Catholique pour les Migrants

CC BY-NC-ND