« Mon bel oranger »

Pierre-Henri Imbert

References

Electronic reference

Pierre-Henri Imbert, « « Mon bel oranger » », Revue Quart Monde [Online], 198 | 2006/2, Online since , connection on 02 October 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/58

S’il y a de l’amour...

Ce roman de l’écrivain brésilien José Mauro de Vasconcelos, est publié dans Le Livre de Poche Jeunesse. Il est heureux que de tels ouvrages soient écrits à l’intention de jeunes enfants. Mais, comme Le petit Prince, il peut - il doit - être lu par les adultes. Personnellement, il m’a bouleversé.

C’est l’histoire d’un enfant qui vit dans la misère et qui est maltraité. L’histoire d’un enfant dont le seul confident qui l’écoute (et lui répond !) est un pied d’oranges douces. L’histoire d’un enfant qui rencontre la tendresse à travers une personne qui disparaîtra dans des circonstances tragiques.

Oui, en un sens, l’histoire est triste ; mais elle est aussi profondément optimiste. Elle nous apprend, mieux : elle nous fait toucher du doigt, « la tendresse de la vie » (ce sont presque les derniers mots du livre). Elle est un hymne à la vie et à l’amour. Elle montre que la misère n’est pas destructrice s’il y a de l’amour et de la reconnaissance. La preuve : cette histoire n’est pas un conte ; elle est l’histoire de l’enfance de l’auteur.

Pierre-Henri Imbert

Pierre-Henri Imbert est ancien directeur général des droits de l’homme au Conseil de l’Europe (1993-2005)

By this author

CC BY-NC-ND