Claude Halmos, Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Faire face à la crise et résister.

Éd. Fayard, Septembre 2014, 283 p., 18,50 €

Daniel Fayard

p. 60

Bibliographical reference

Claude Halmos, Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Faire face à la crise et résister. Éd. Fayard, Septembre 2014, 283 p.

References

Bibliographical reference

Daniel Fayard, « Claude Halmos, Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Faire face à la crise et résister. », Revue Quart Monde, 234 | 2015/2, 60.

Electronic reference

Daniel Fayard, « Claude Halmos, Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Faire face à la crise et résister. », Revue Quart Monde [Online], 234 | 2015/2, Online since 01 December 2015, connection on 27 November 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7848

« Il y a aujourd’hui en France des millions de gens qui souffrent sans autre raison - en tout cas sans autre raison majeure - que la réalité sociale… On méconnaît notablement la gravité des conséquences psychologiques que peut avoir pour un homme - ou une femme - la mise à mal de sa vie matérielle et de son statut social… Ce livre a donc un but : en finir avec les souffrances tues, les souffrances cachées, les souffrances niées. Dire les souffrances liées au social, les expliquer. Pour qu’on en comprenne le sens et que l’on en reconnaisse, enfin, la légitimité. Parler. En parler. Non pas pour accroître le désarroi, mais pour au contraire sortir de la honte, se ressaisir, retrouver le sentiment de sa valeur et du même coup des forces. Des forces pour résister. »

Tout est dit en ces quelques phrases de l’auteure. Psychanalyste, elle veut révéler à quel point ce qu’elle appelle « la dimension sociale de soi », constitutive de l’identité personnelle, est compromise, mise en danger de mort à travers l’épreuve du chômage durable ou celle de l’échec scolaire, du fait de la crise économique ou de la grande pauvreté.

C’est avec beaucoup de finesse et de pertinence qu’elle rend compte de ces pertes de sécurité, de ces souffrances endurées par ceux qui en sont victimes, que sa longue expérience professionnelle lui a permis d’entendre et de comprendre. Et elle en veut aux leaders politiques, aux médias et aux « psys » de les taire, ou du moins de ne pas les prendre vraiment en compte, de ne pas en dénoncer les véritables causes, ce qui accroît la marginalisation de ceux qui en pâtissent en leur laissant croire qu’ils en sont les seuls responsables.

Cet ouvrage, très facile à lire, est instructif à plus d’un titre. Car Claude Halmos prend soin également de rappeler au lecteur d’une part les étapes de la « construction de l’être social, du berceau à l’école et de l’école à l’entreprise », d’autre part la nécessité d’accompagner les premiers pas de l’enfant dans la vie sociale.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND