Militants des droits humains ou fauteurs de trouble ?

Georges de Kerchove

p. 33-37

References

Bibliographical reference

Georges de Kerchove, « Militants des droits humains ou fauteurs de trouble ? », Revue Quart Monde, 252 | 2019/4, 33-37.

Electronic reference

Georges de Kerchove, « Militants des droits humains ou fauteurs de trouble ? », Revue Quart Monde [Online], 252 | 2019/4, Online since 01 June 2020, connection on 15 December 2019. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8343

Les personnes sans-abri fréquentant la Gare Centrale à Bruxelles constituaient dans l’esprit de beaucoup de gens un problème d’ordre public et de propreté, une « nuisance sociale ». Voilà que, accompagnés par l’auteur, ils se proclament citoyens à part entière et veulent faire entendre leur voix dans le débat public… Histoire d’un combat devenu commun entre artisans des droits humains nés dans des univers différents.

Index géographique

Belgique

Je souhaiterais partager avec vous ce que m’ont appris ces hommes et ces femmes que j’ai côtoyés pendant de longues années dans une gare de Bruxelles. Ces hommes et ces femmes qui ont osé relever la tête, qui ont osé affirmer qu’ils étaient des hommes, ce qui était mis en doute. Ils ont osé affirmer qu’ils étaient des citoyens, ce qui leur était généralement contesté. Ils se sont libérés du regard de ceux qui les considéraient comme des moins que rien, comme des asociaux irrémédiablement à la traîne des autres. Ils ont également libéré ceux qui les regardaient de la sorte. Ne sommes-nous pas tous gênés de croiser le regard de l’homme réduit à mendier ?

Ce sont eux qui ont affiné mon regard d’artisan des droits de l’homme. Ce sont eux qui m’ont appris les exigences ultimes des droits humains. « On est quand même des gens comme tout le monde, on n’est pas des chiens, on a le droit d’être respecté. » Spontanément, cet homme reprenait à son compte, avec ses mots à lui, mais avec autant ...

Georges de Kerchove

Né en 1948, avocat honoraire, Georges de Kerchove est membre actif du Mouvement ATD Quart Monde depuis quarante-cinq ans. Passionné par les droits de l’homme, il a milité pendant plus de deux décennies aux côtés des sans-abri bruxellois (Belgique). Il est l’auteur d’une chronique subversive intitulée Les gueux sont des seigneurs, parue en 1992 aux Éd. Vie Ouvrière. Il a publié en 2018, aux Éd. Couleur Livres, Rue des droits de l’homme, qui raconte le combat des sans-abri de Bruxelles.

CC BY-NC-ND