Joseph Wresinski, Paroles pour demain

Desclée de Brouwer, Paris, 1988, 140 pages.

Agnès Dodu

Bibliographical reference

Joseph Wresinski, Paroles pour demain, Desclée de Brouwer, Paris, 1988, 140 pages

References

Electronic reference

Agnès Dodu, « Joseph Wresinski, Paroles pour demain », Revue Quart Monde [Online], 130 | 1989/1, Online since 01 October 1989, connection on 24 June 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8835

Ce livre est une suite de messages inspirés par des histoires vraies rapportés tout au long de trente années de vie auprès des plus pauvres.

Il ne s’agit ni d’un documentaire ou d’une étude, ni d’une explication méthodique de la misère ou de propositions de solutions à mettre en œuvre. Le Père Joseph, dans un style poétique qui traduit sa tendresse et son amitié, invite le lecteur à franchir un passage. Il chemine avec les très pauvres et s’adresse à quiconque souhaite – à cœur ouvert – apprendre à les connaître mieux, à se rapprocher d’eux, enfin à les aimer.

Si chaque histoire est une rencontre qui se suffit à elle-même, le livre marque pourtant une progression : après avoir ressenti combien la peur et l’incompréhension séparent les hommes, quand bien même la faim et l’exclusion demeurent, nous entrevoyons la clé pour que tout cela change.

Nous réalisons que les hommes, riches ou pauvres, sont également riches d’amour, de volonté et d’espoir. Nous comprenons que les pauvres nous adressent un appel afin d’être reconnus, afin que leur vie quotidienne change. Nous mesurons leur capacité de résistance, l’intensité de leur attente. Nous sommes touchés par le cri qu’ils lancent à la société depuis leur solitude : « Pourquoi ne nous aime-t-on pas ? » Nous nous étonnons de constater combien leur espoir est grand.

Enfin, nous découvrons et nous recevons leur pardon qu’ils nous offrent par-delà la misère.

Dans le dénuement, les manifestations de la vie prennent une profondeur et une signification qui ne peuvent laisser indifférent. Le lecteur est touché par un livre qui demande d’aller profondément, de se changer soi-même au fil des pages pour s’ouvrir à l’intensité de la vie. C’est un livre qui réussit en vérité à rapprocher les hommes pour que « la justice enfin s’éprenne de l’amour ».

CC BY-NC-ND