Marcel Ruby, Mondialisation et solidarité. Solidarité et XXIe siècle

Corsaire éditions, 1998, 446 pages.

Jean-Jacques Boureau

Bibliographical reference

Marcel Ruby, Mondialisation et solidarité. Solidarité et XXIe siècle, Corsaire éditions, 1998, 446 pages

References

Electronic reference

Jean-Jacques Boureau, « Marcel Ruby, Mondialisation et solidarité. Solidarité et XXIe siècle », Revue Quart Monde [Online], 170 | 1999/2, Online since 27 May 2020, connection on 27 October 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9479

Lorsque Léon Bourgeois écrit en 1896 son livre « Solidarité » pour tenter une synthèse entre le libéralisme individualiste et le socialisme, il met en forme bon nombre d’idées du XIXe siècle qui sont la base du solidarisme, théorie oubliée et pourtant inspiratrice du modèle social européen.

L’ouvrage de Marcel Ruby retrace dans une première partie l’histoire du solidarisme historique sous la IIIe République : ses origines, ses fondements théoriques et les réalisations qu’il a inspirées (loi sur le repos hebdomadaire, assistance médicale gratuite, lois sur les retraites et les allocations familiales, semaine de 40 heures, etc.)

Dans la seconde partie, le solidarisme contemporain, l’auteur étudie l’application de cette théorie successivement :

- sous l’IVe République (sécurité sociale, comité d’entreprise, nationalisations)

- sous la présidence du général de Gaulle (intéressement, politique sociale, crise de 1968)

- sous la Ve République et sous la présidence de François Mitterrand avec plus récemment les mesures concernant l’impôt de solidarité sur la fortune, le revenu minimum garanti (RMI), la contribution sociale généralisée (CSG) et la solidarité entre collectivités locales.

Ainsi ces deux parties nous montrent que « les réalisations d’inspiration solidariste ont été nombreuses et importantes » et qu’ « elles ont contribué au maintien de la cohésion sociale, garanti l’assistance aux plus démunis et limité la croissance des inégalités ».

Mais l’auteur constate que la situation sociale actuelle avec l’existence d’une « fracture sociale » (chômeurs, personnes sans domicile fixe, exclus de toutes sortes) n’incite guère à l’optimisme et il se pose la question : n’est-il pas temps pour ce XXIe siècle de retrouver l’inspiration solidariste ?

La troisième partie « le solidarisme au XXIe siècle », présente les contributions de huit spécialistes qui réfléchissent aux grands problèmes de notre époque pour tenter de leur donner des réponses concrètes.

Les domaines abordés sont : le travail, l’économie, la protection sociale, l’aménagement du territoire, la défense nationale, l’enseignement et la culture, les institutions.

Ces pistes de réflexion devraient contribuer à créer un monde plus juste, plus fraternel face aux bouleversements apportés par les révolutions technologiques et la mondialisation de l’économie.

Ce livre, facile à lire, est intéressant par ses analyses historiques qui font découvrir des aspects méconnus concernant l’inspiration de la politique sociale de la France.

Jean-Jacques Boureau

By this author

CC BY-NC-ND