Yoshimura Akira, Naufrages

Ed. Actes Sud, Arles, 1999, 199 p.

Yvette Boissarie

Bibliographical reference

Yoshimura Akira, Naufrages, Ed. Actes Sud, Arles, 1999, 199p.

References

Electronic reference

Yvette Boissarie, « Yoshimura Akira, Naufrages », Revue Quart Monde [Online], 179 | 2001/3, Online since 27 May 2020, connection on 12 August 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9553

Dans un Japon sans âge et hors du temps, dans un petit village isolé entre mer et montagne, sans guère de communication avec d’autres hameaux trop lointains, une petite communauté tente de survivre et d’échapper à la famine… en pratiquant d’étranges et cruelles coutumes.

Le héros a neuf ans. Il devient chef de famille quand son père part car il a loué ses bras au loin, pour rapporter dans cinq ou dix ans de quoi faire vivre sa famille. Plusieurs hommes valides font le même.

Ce jeune garçon, obligé de nourrir sa famille, apprend le métier de pêcheur, la pêche étant la principale ressource, avec des périodes plus ou moins difficiles selon l’abondance du poisson, les saisons…

Mais le chef du village lui demande aussi d’entretenir la nuit des feux sur la plage, ces feux servant à griller le sel pour les habitants. Mais il apprend vite que ces feux servent aussi à attirer les bateaux en perdition qui vont venir s’échouer là car une barre rocheuse les fera sombrer. Les villageois s’empareront alors de la cargaison (qui peut nourrir plusieurs années) après avoir tué les marins encore en vie.

Récit envoûtant qui décrit bien le rythme des saisons, la misère, l’enfermement d’une population qui, acculée à la misère, n’hésite pas à tuer sans jugement : c’est une question de survie.

Yvette Boissarie

By this author

CC BY-NC-ND