Milena Agus, Une saison douce

Éd. Liana Levi, 2021, 165 p.

Catherine Cugnet

p. 60-61

Bibliographical reference

Milena Agus, Une saison douce. Éd. Liana Levi, 2021, 165 p.

References

Bibliographical reference

Catherine Cugnet, « Milena Agus, Une saison douce », Revue Quart Monde, 259 | 2021/3, 60-61.

Electronic reference

Catherine Cugnet, « Milena Agus, Une saison douce », Revue Quart Monde [Online], 259 | 2021/3, Online since 01 September 2021, connection on 18 October 2021. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10422

Un groupe de migrants débarque dans un petit village sarde, un peu terne et endormi depuis le départ des jeunes vers des horizons plus attrayants. Encadrés par quelques humanitaires, ces exilés s’installent, sur ordre des autorités, dans une maison abandonnée qui nécessite quelques réparations.

L’auteur raconte le séjour de ce groupe avec humour, et comment celui-ci bouscule tout à coup la vie tranquille de ce village. Ces migrants venant de partout ramènent sans le vouloir ce qui fait la vie : les tensions, les prises de conscience, les engagements, les besoins de changement. Le style est vivant et foisonnant, avec une belle présence du parler sarde pour bien camper le cadre.

Le récit est présenté comme pour une pièce de théâtre avec les « personnages autochtones » et leurs chœurs et les « personnages envahisseurs ».

Les deux camps se découvrent peu à peu ; c’est l’occasion pour les villageois, fédérés seulement au début pour rejeter les intrus, de briser un peu les frontières qui les séparaient eux aussi. Le terrain de foot redevient un lieu de rencontre, les potagers s’animent de plantations nourricières oubliées…

Le récit décrit ces personnages dans les situations rencontrées au jour le jour tant que dure cette « saison douce ». « L’invasion » prend fin comme elle a commencé, par surprise, laissant les villageois mi-déçus, mi-soulagés. Ils portent sur leur aventure un regard attendri et amusé.

Catherine Cugnet

By this author

CC BY-NC-ND