Emmanuel Courcol. “Un triomphe”

Film, 2020

Martine Hosselet-Herbignat

p. 48-49

Bibliographical reference

Un triomphe. Film français réalisé par Emmanuel Courcol, 2020. Scénario : Emmanuel Courcol, Thierry Carbonnières ; producteurs : Marc Bordure, Robert Guédiguian. Avec Kad Merad, Marina Hands, Laurent Stocker.

References

Bibliographical reference

Martine Hosselet-Herbignat, « Emmanuel Courcol. “Un triomphe” », Revue Quart Monde, 260 | 2021/4, 48-49.

Electronic reference

Martine Hosselet-Herbignat, « Emmanuel Courcol. “Un triomphe” », Revue Quart Monde [Online], 260 | 2021/4, Online since 01 December 2021, connection on 25 June 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10496

Étienne1 (l’excellent Kad Merad) est un comédien fatigué et désabusé. Contraint d’accepter de donner des cours de théâtre à des détenus, il y va avec les pieds de plomb. On s’attend à ce que l’aventure ne soit pas facile : Étienne manque de souffle, les prisonniers volontaires arrivent aux rendez-vous imprégnés des difficultés de leur histoire personnelle et de celles de la vie en prison. Mais peu à peu le rythme s’accélère et une sorte de jubilation s’empare des apprentis-acteurs qui se lancent dans la répétition d’En attendant Godot, célèbre pièce de Samuel Beckett. Attendre, ils connaissent : la remise de peine, le parloir, la promenade, la sortie de prison… Les obstacles surgissent, liés à l’univers carcéral, ou à la psychologie de chacun, mais on ne s’y attarde pas ; une sorte de bon sens de la part d’Étienne, et de volonté d’y arriver des remuants acteurs ont raison des difficultés, les unes après les autres. Une camaraderie bourrue, non dénuée d’humour, recolle les morceaux quand le découragement s’installe. Après de longs mois de répétitions dans la douleur, la représentation sur la scène d’un vrai théâtre (celui de l’ami d’Étienne, Stéphane – alias Laurent Stocker) à Lyon est « Un Triomphe » ! Suivront, grâce à l’entregent de la directrice de la prison (Marina Hands), une véritable tournée pour les « vedettes », dans la région – et même une représentation à Paris ! … Ce film est inspiré d’un fait authentique, dans la Suède des années 80. Le comédien Jan Jönson est invité par le directeur de la prison de haute sécurité de Kumla à jouer le monologue The man himself, d’Alan Drury, devant les prisonniers. À la fin de la représentation, pas d’applaudissements, mais une longue discussion entre l’artiste et les détenus. Et l’envie d’aller plus loin. Jan entreprend durant deux ans de monter avec cinq d’entre eux En attendant Godot, de Samuel Beckett. Malgré les réticences de la direction, les néo-comédiens sont autorisés à partir en tournée. Celle-ci est triomphale ! Mais ces hommes supportent de moins en moins, chaque soir, de retrouver leurs cellules…

Sans dévoiler la dernière scène d’Un triomphe, dont l’apothéose surprenante nous émeut en profondeur, reconnaissons que ce film fait circuler dans la salle, entre nous, et en nous, une revigorante humanité.

1 Un triomphe. Film français réalisé par Emmanuel Courcol, 2020. Scénario : Emmanuel Courcol, Thierry Carbonnières ; producteurs : Marc Bordure

1 Un triomphe. Film français réalisé par Emmanuel Courcol, 2020. Scénario : Emmanuel Courcol, Thierry Carbonnières ; producteurs : Marc Bordure, Robert Guédiguian. Avec Kad Merad, Marina Hands, Laurent Stocker. Le scénario est librement inspiré de l’histoire de Jan Jönson (Suède). Prix du cinéma européen de la meilleure comédie, PLUS. Prix du cinéma européen de la meilleure comédie.

CC BY-NC-ND