Gianfranco Rosi. “In Viaggio

Film documentaire, 2022

Marie-Hélène Dacos-Burgues

p. 55

Bibliographical reference

Gianfranco Rosi, In Viaggio, film documentaire, Italie, 2022.

References

Bibliographical reference

Marie-Hélène Dacos-Burgues, « Gianfranco Rosi. “In Viaggio », Revue Quart Monde, 265 | 2023/1, 55.

Electronic reference

Marie-Hélène Dacos-Burgues, « Gianfranco Rosi. “In Viaggio », Revue Quart Monde [Online], 265 | 2023/1, Online since 01 March 2023, connection on 30 May 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10968

Un film1 documentaire sur les voyages du pape. En neuf ans de pontificat, de 2013 à 2022, le pape François a fait trente-sept voyages dans cinquante-trois pays. Le premier de ces voyages était à Lampedusa. Un des derniers en Ukraine.

Le film commence et finit sur deux longs plans rapprochés d’images du pape silencieux, penché sur lui-même, en méditation ou en prière. Le réalisateur assure les liens entre les différentes séquences en insérant des images d’avions en vol ou d’images aériennes des décombres des villes saccagées par la guerre, d’images du pape au hublot de l’hélicoptère, images issues de ses propres films, d’archives, d’actualités comme en Ukraine.

Le pape François confie sa façon de préparer un voyage : « Pour prendre une décision à propos d’un voyage, j’écoute – écouter me fait du bien –, et à la fin je prie et la décision vient de l’intérieur. C’est presque spontané, comme un fruit mûr. C’est un long cheminement ».

L’œcuménisme est au cœur de ce film. Autour d’événements symboliques propres aux religions, Orthodoxie, Islam, Judaïsme, le pape se saisit de maintes occasions pour parler de fraternité. Très présent aussi est le message de paix aux puissants de la terre dans tous les lieux de guerre. « Vouloir la paix, promouvoir la paix, être des instruments de paix sont ce pour quoi nous sommes ici ».

Plus politique, en Arménie, il parle du génocide arménien, s’attirant la colère d’Erdogan, dont le film montre les images d’une rencontre glaciale avec le pape. Il s’élève contre les murs qu’on construit, l’armement des frontières. La pauvreté n’est pas absente. Sur les migrants dont la misère est aggravée par la dégradation de l’environnement, il regrette que les conventions internationales ne les reconnaissent pas comme réfugiés. À propos de Poutine il dit qu’il ne pratique pas le double langage.

D’autres moments concernent les crimes des membres de son Église, ainsi au Canada sur les politiques d’assimilation forcée des enfants autochtones : « Je suis ici pour rappeler le passé, pleurer avec vous ». « Je demande pardon pour la manière dont hélas de nombreux chrétiens adoptèrent la mentalité colonialiste des puissances qui opprimaient les peuples indigènes. J’en suis accablé », mais aussi aux USA : « Les crimes et péchés sexuels sur des mineurs ne peuvent être dissimulés plus longtemps. Je m’engage à garantir la vigilance de l’Église ». Un homme courageux.

1 Gianfranco Rosi, In Viaggio, film documentaire, Italie, 2022.

1 Gianfranco Rosi, In Viaggio, film documentaire, Italie, 2022.

Marie-Hélène Dacos-Burgues

By this author

CC BY-NC-ND