Sébastien CASTELIER et Quentin MÜLLER. “Les esclaves de l’homme‑pétrole

Éd. Marchialy, 2022

Brigitte Bureau

Bibliographical reference

Sébastien CASTELIER et Quentin MÜLLER. Les esclaves de l’homme‑pétrole. Éd. Marchialy, 2022, 261 p.

References

Electronic reference

Brigitte Bureau, « Sébastien CASTELIER et Quentin MÜLLER. “Les esclaves de l’homme‑pétrole” », Revue Quart Monde [Online], 265 | 2023/1, Online since 01 March 2023, connection on 13 June 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10996

Avec ce titre, on pourrait s’attendre à un livre choc dénonçant des mauvais traitements subis par les immigrés qui contribuent à l’enrichissement vertigineux des pays du Golfe. Mais avec le parti-pris de n’utiliser comme matière première du texte que la parole des personnes rencontrées pendant l’enquête, il apporte plus que cela, une analyse plus large, subtile et complexe de la réalité.

En effet, mis à part quelques paragraphes introduisant les cinq chapitres, le livre est entièrement constitué de témoignages sans commentaires. Les personnes qui s’expriment sont nombreuses mais aussi diverses : en majorité des travailleurs actuellement sur les chantiers au Qatar et “parqués” dans la zone industrielle, des hommes et des femmes originaires du Soudan, du Kenya, du Népal qui ont travaillé dans l’un ou l’autre des pays du Golfe et sont revenus dans leur pays, des membres de leur famille, mais aussi des artistes, des journalistes, des médecins et des membres d’associations venant en aide aux migrants ou luttant pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, des diplomates en poste dans les pays d’immigration, des hommes politiques concernés par cette question, des entrepreneurs installés dans les pays du Golfe.

Ces témoignages permettent de comprendre ce qu’il y a de commun et de particulier dans les trajectoires. Les raisons sont toujours les mêmes : la pauvreté et l’impossibilité de faire vivre sa famille et de financer les études des enfants, autrement dit l’incapacité des pays d’origine à assurer l’avenir d’une partie de sa population. Des villages entiers profitent de l’apport financier de ces travailleurs migrants mais le prix est très cher payé par tous ceux qui sont happés, piégés, trompés et reviennent très malades ou dans un cercueil.

Les améliorations que tentent d’apporter les gouvernements des pays d’origine et des pays du Golfe sont évoquées mais elles s’avèrent insuffisantes, inefficaces et se heurtent aux traditions culturelles et aux contournements pratiqués par les agences de recrutement plus ou moins véreuses et par certaines entreprises.

Brigitte Bureau

By this author

CC BY-NC-ND