Un réseau contre la misère

Mathé Devoyon

References

Electronic reference

Mathé Devoyon, « Un réseau contre la misère », Revue Quart Monde [Online], 157 | 1996/1, Online since 01 October 1996, connection on 23 September 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/1399

Etre pauvre en Occident ou être pauvre en pays en voie de développement, n’est-ce pas toujours être pauvre ? Dès les années 70, les familles du Quart Monde d’Europe ont poussé le Mouvement ATD Quart Monde à aller de par le monde à la recherche des plus oubliés et de ceux qui ont choisi d’être à leurs côtés car, ensemble, ils devaient apprendre comment tenir et comment avancer pour que les droits de l’homme soient respectés.

Le père Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, était habité par le souci constant que personne ne reste seul face à la misère. Depuis les premiers temps de 1957 au camp de Noisy-le-Grand, il a établi des contacts et a entretenu des relations avec des personnes de nationalités et de milieux très divers, qui voulaient combattre l’extrême pauvreté sur les différents continents.

Un forum permanent

Ainsi, au fil du temps et par lettres s’est bâti un réseau. Cet échange de courrier, élargi après les nombreux voyages du père Joseph Wresinski dans le monde, a été appelé « Forum permanent sur l’extrême pauvreté dans le monde » C’est un réseau informel, construit sur des échanges à travers le courrier.

Dans le Mouvement ATD Quart Monde, ce Forum manifeste une des dimensions internationales ; il exprime la conviction du père Joseph Wresinski : la misère n’est pas fatale et partout où des personnes vivent dans la misère, des hommes et des femmes s’engagent auprès d’eux. C’est un réseau d’amitié où les familles très pauvres et tous ceux qui refusent la misère se font les porte-parole des exclus de leur société.

A travers un échange d’expériences se forge un enseignement pour tous dans ce combat contre la misère. Les amis et correspondants du Forum, individus isolés ou petites associations locales, manifestent que l’humanité ne peut tolérer plus longtemps qu’une partie d’elle-même soit exclues de toute fraternité.

Le forum en 1995

A partir des lettres des uns et des autres présentant leurs réactions et leurs questions face à la misère, le père Joseph Wresinski, dès 1981, avait initié La lettre aux amis d’Afrique.

En 1987, cette publication est devenue la lettre aux amis du monde et paraît trois fois par an en trois langues (français, anglais, espagnol).

Elle est bâtie sur des extraits de lettres et de témoignages venus des nombreux correspondants à travers le monde. A travers cette lettre, le Mouvement ATD Quart Monde cherche à retransmettre la solidarité et le courage de ceux qui vivent dans la misère et de ceux qui s'engagent auprès des plus démunis.

Partout où des gens vivent dans la misère, il importe au Mouvement ATD Quart Monde de connaître ces conditions de vie et d’apporter aussi à la communauté internationale le témoignage de cette connaissance inestimable.

Le père Joseph Wresinski disait en 1987 :

« Le Forum est né d’un double constat,

  • que des groupes de population les plus pauvres n’entraient pas dans le développement économique, social, politique et culturel et cela, nulle part dans le monde,

  • que ceux qui se sont engagés à refuser cette exclusion des plus pauvres et de leurs frères sont peu nombreux, très dispersés et souvent seuls et incompris ».

De lire La lettre aux amis du monde me réconforte beaucoup surtout en découvrant l’expérience des autres à travers le monde… Cela me donne du courage et renforce mon engagement à continuer à travailler avec les plus vulnérables de notre société…

(Bong M. Philippines, La lettre aux amis du monde N°29)

Le Forum permanent, au-delà de cet encouragement mutuel, a aussi pour objectif de pénétrer les institutions internationales, les organes qui bâtissent des programmes ou des politiques de développement. Il désire les amener à se poser les questions de la même façon que ceux qui vivent et travaillent sur le terrain de la misère, en s’appuyant pour cela sur l’expérience de ces derniers.

L’Europe de l’Est

Toujours dans cet esprit, le Forum permanent a depuis quelques années pris des contacts avec les pays d’Europe, Allemagne, Pologne… En mai 1992, un séminaire réunissait à Berlin quelques amis. A la suite de ce séminaire, des amis russes ont désiré réunir des personnes et des associations moscovites engagées avec des enfants, des jeunes, des familles en situation de grande pauvreté.

Sur leur demande et comme suite à plusieurs rencontres d’amitié avec des amis russes, le Mouvement ATD Quart Monde a co-organisé le séminaire de Moscou « Lutter contre la grande pauvreté – échange d’expériences », 8-10 juin 1994. Ce séminaire était une occasion unique d’échanger des réflexions, d’apprendre les uns des autres, et de s’engager ensemble à faire vivre au cœur du monde l’histoire d’hommes et de femmes luttant, souvent sans moyens et sans sécurité, pour faire cesser la misère.

Les participants à cette rencontre du Forum sont repartis avec le sentiment d’être renforcés dans ce qu’ils apprennent des plus défavorisés et de l’expérience d’agir à leurs côtés « Sur cette expérience, disait l’un d’entre eux, nous avons rencontré une compréhension étonnante, l’intérêt non de dilettantes mais l’homme qui retroussent quotidiennement leurs manches et font un travail très difficile »

Peut-être est-ce faute d’avoir rencontré cette attention et cet intérêt que « ces millions de gens qui, bien que révoltés par la situation vécue par les enfants en Russie, perdent courage, abandonnent et vont cultiver leur jardin, a dit l’une des intervenantes. Nous sommes en retard sur le temps. Ne nous laissons pas aller à l’inaction ».

Par ces échanges et ces contacts qui mènent à des collaborations : « il n’est pas question de demander de l’aide mais bien de réfléchir ensemble à ce que nous faisons aujourd’hui et à ce que nous pouvons faire dans des conditions toujours plus difficiles ».

De nouveaux amis dans toute l’Europe

Le troisième séminaire du Forum permanent a eu lieu les 29 et 30 mai 1992 à Berlin (Allemagne). Il a réuni soixante quinze personnes venues de toute l’Europe, ainsi qu’un membre du Forum permanent de l’Afrique, pour que soient présents le regard et l’expérience de ce continent.

Ces participants sont des hommes et des femmes blessés par l’injustice et la souffrance infligées à d’autres. Souvent seuls et sans soutien, ils se sont engagés avec des familles sans toit, des personnes ayant perdu leur emploi, des parents à qui on a retiré les enfants à cause de la misère... Certains participent à des solidarités de quartier : d’autres cherchent à assurer une formation professionnelle à des jeunes de milieu défavorisé…

A Berlin, il y eut tout d’abord le bonheur de faire connaissance. Quand on s’engagé pour les plus pauvres, on est souvent mal compris par l’entourage. Là, chacun a pu enfin parler écouter, échanger… Ils n’étaient plus seuls dans leur lutte. Ils étaient impressionnés de voir des personnalités internationales à côté des mères de famille engagées dans des cours du soir… s’écoutant et travaillant ensemble.

A travers l’expérience partagée, les participants ont découvert que, à l’Est comme à l’Ouest, des familles et des personnes connaissent l’errance, le mépris t la dislocation familiale. Ils ont décidé d’écrire cette histoire de rejet et de courage ; elle appartient d’abord à ceux qui la vivent. Cette histoire des plus pauvres est leur fierté et leur espoir et, comme ailleurs, elle appelle l’engagement de tous.

La misère interpelle la vie démocratique et les représentants des divers pays l’Europe continueront à coopérer pour que le monde s’interroge. Ils ont découvert la fraternité proposée par le père Joseph Wresinski dans cette lutte pour le refus de la misère.

Mascha Join-Lambert, volontaire ATD Quart Monde

Mathé Devoyon

Mathé Devoyon est professeur agrégé de l’Université en retraite, n’a pas cessé depuis 1959 par ses relations d’amitié avec le père Joseph Wresinski et certains volontaires de suivre l’évolution du Mouvement ATD Quart Monde. Sa contribution a été diverse et épisodique.

By this author

CC BY-NC-ND