Un travail humain

Martine Hosselet-Herbignat

References

Electronic reference

Martine Hosselet-Herbignat, « Un travail humain », Revue Quart Monde [Online], 217 | 2011/1, Online since 05 August 2011, connection on 12 August 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/5105

Index de mots-clés

Travail, Emploi

En mai et juin 2010, l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée a été partenaire de deux séminaires dans le cadre de sa chaire d’économie sociale et solidaire. Étapes récentes dans ce long défi relevé par le Mouvement international ATD Quart Monde depuis les premières actions dans le bidonville de Noisy-le-Grand dans les années 1950 : vivre, travailler et apprendre ensemble, avec les personnes les plus éloignées de l’emploi. Car en effet, l’indignation et l’analyse ne suffisent pas et peuvent même ajouter à l’impuissance, si des actes ne préfigurent pas les chemins accessibles de partage du travail et de l’emploi, comme le rappelle G. Bureau dans son article.

Les participants à ces séminaires ?... Les salariés de l’entreprise Travailler et apprendre ensemble (TAE), créée par ATD Quart Monde à Noisy-le-Grand en 2002, ceux de trois autres initiatives similaires à Madagascar depuis 2005, au Guatemala et au Sénégal depuis 20091. Des hommes et femmes issus de situations d’extrême pauvreté ayant ainsi accédé à un travail décent et un revenu régulier leur permettant de faire vivre dignement leur famille, débattaient avec des partenaires enthousiastes, ne cherchant pas à les instrumentaliser mais à rester ouverts sur leur vérité (voir l’article d’H. Defalvard).

Ce dossier donne de larges échos de ces échanges. Il tente également de les situer dans la pensée du fondateur, J. Wresinski, et la recherche des premières équipes d’ATD Quart Monde pour éviter l’abandon du sous-prolétariat dans les années 60, recherche aboutissant à en affirmer la réalité ouvrière dans les années 80. Affirmation qui ouvrait à son tour des perspectives à un changement de société en profondeur, à partir des travailleurs pauvres reconnus comme acteurs à part entière.

Rechercher des réponses vers un travail humain et décent2 n’est pas créer ou recourir à des dispositifs spécifiques qui isolent encore un peu plus les travailleurs en situation d’exclusion. Un retournement radical des modes de fonctionnements habituels d’organisation et des relations humaines dans l’entreprise s’impose. Vivre cette expérience, c’est montrer que ce retournement est une chance pour tous, y compris ceux qui étaient déjà tout à fait intégrés.

L’économiste G. Azam salue les nombreuses initiatives qui, à travers le monde, tentent de redonner du sens à l’activité humaine et sont, selon elle, l’antidote d’une crise globale.

Les employés de Travailler et apprendre ensemble, les membres de l’Université populaire Quart Monde d’Île-de-France débattant avec F. Aubenas, rappellent unanimement les valeurs de respect, de solidarité, d’attention aux relations humaines. Ils nous guident dans la construction d’une société et d’une économie plus justes et plus humaines pour tous. Puissent-ils être entendus et recherchés comme partenaires !

1 Voir le site : http://www.ecosolidaire.org/
2 Voir les RQM sur le même sujet : www.revuequartmonde.org, rubrique Archives.
1 Voir le site : http://www.ecosolidaire.org/
2 Voir les RQM sur le même sujet : www.revuequartmonde.org, rubrique Archives.

CC BY-NC-ND