Henri Burin Des Roziers. Comme une rage de justice

Entretiens avec Sabine Rousseau. Éd. du Cerf, 2016, 176 pages

Daniel Fayard

p. 61

Bibliographical reference

Henri Burin Des Roziers. Comme une rage de justice. Entretiens avec Sabine Rousseau. Éd. du Cerf, 2016, 176 p., 19 €

References

Bibliographical reference

Daniel Fayard, « Henri Burin Des Roziers. Comme une rage de justice », Revue Quart Monde, 238 | 2016/2, 61.

Electronic reference

Daniel Fayard, « Henri Burin Des Roziers. Comme une rage de justice », Revue Quart Monde [Online], 238 | 2016/2, Online since 15 October 2016, connection on 27 November 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/6642

Ce livre est le résultat de 16 heures d’entretiens, réparties en 9 séances, enregistrées au couvent St. Jacques à Paris, en juillet 2015.

Henri Burin des Roziers (naissance à Paris en 1930, études juridiques de 1948 à 1957, entrée dans l’ordre des Dominicains en 1958, ordination sacerdotale en 1963) accepte à 85 ans de se laisser interroger sur son itinéraire d’engagement.

C’est le portrait d’un véritable « militant chrétien » de la cause des pauvres et des victimes. D’abord en France, aux côtés des personnes sans domicile, des gens du voyage, des immigrés saisonniers. Puis avec les paysans sans terre au Brésil où il vécut jusqu’en 2013, date de son retour en France.

Au Brésil, il découvre une institution ecclésiale très engagée (option pour les pauvres, théologie de la libération). Il milite notamment au sein de la Commission Pastorale de la Terre (CPT) où il peut mettre en action ses compétences juridiques. Il devient même avocat pour pouvoir défendre devant les tribunaux les petits paysans contre l’emprise de puissants groupes qui tentent de mettre la main sur la terre et les forêts de régions entières.

Son action de parti-pris inconditionnel contre les injustices suscitait de farouches oppositions de la part des dirigeants politiques et des propriétaires terriens.

Ses entretiens s’achèvent sur cette affirmation de foi :

« Je crois que la révolte contre l’injustice a toujours été le moteur, la motivation principale de ma vie. »

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND