Hannah Kent. À la grâce des hommes

Éd. Presses de la Cité (Pocket), 2014, 447 pages

Martine Hosselet-Herbignat

p. 62

Bibliographical reference

Hannah Kent. À la grâce des hommes, Éd. Presses de la Cité (Pocket), 2014, 447 pages

References

Bibliographical reference

Martine Hosselet-Herbignat, « Hannah Kent. À la grâce des hommes », Revue Quart Monde, 240 | 2016/4, 62.

Electronic reference

Martine Hosselet-Herbignat, « Hannah Kent. À la grâce des hommes », Revue Quart Monde [Online], 240 | 2016/4, Online since 01 June 2017, connection on 01 October 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/6768

Islande, début du 19e siècle. Agnes Magnúsdȯttir est reconnue coupable de l’assassinat du fermier qui l’emploie dans le Nord du pays, et condamnée à mort. En attendant son exécution, la prisonnière est placée comme servante dans une ferme reculée. Le fermier, sa femme et leurs deux filles, n’ayant pas le choix, l’accueillent à contrecœur, dans la crainte et l’horreur de son crime.

Pour tous les habitants de cette région inhospitalière bordant la Mer du Groenland, la vie est rude et le climat violent. Confinés dans leur vieille bâtisse branlante aux murs de tourbe qui s’effritent, survivant du maigre produit de leur petit troupeau, les habitants vont peu à peu se laisser imprégner de l’humanité d’Agnes. Un jeune et timide pasteur commis pour l’assister pendant les dernières semaines avant son exécution, va l’engager à conter par bribes le fil de sa pauvre existence, depuis son enfance abandonnée et sans amour, jusqu’à la nuit tragique du crime. Écriture « chirurgicale », sans pathos, où tragédie et suspense tiennent le lecteur en haleine, dans un environnement minutieusement observé et décrit. Préjugés et peurs s’écartent progressivement pour nous faire accéder à la vérité profonde d’un être - Agnes - que tout et tous condamnent, mais dont ils découvrent pourtant qu’elle ne peut être réduite à son crime. Ce roman s’inspire de faits réels. Agnes Magnúsdȯttir fut la dernière personne à être exécutée en Islande, en 1830.

Martine Hosselet-Herbignat

By this author

CC BY-NC-ND