Alexandre Jollien. Le métier d’homme

Suivi de La pratique spirituelle ? Un autre nom pour le métier d’homme. Éd. du Seuil, Éd. de poche, 2013, 141 p.

Daniel Fayard

p. 60

Bibliographical reference

Alexandre Jollien. Le métier d’homme. Suivi de La pratique spirituelle ? Un autre nom pour le métier d’homme. Éd. du Seuil, Éd. de poche, 2013, 141 p., 6,90 €

References

Bibliographical reference

Daniel Fayard, « Alexandre Jollien. Le métier d’homme », Revue Quart Monde, 245 | 2018/1, 60.

Electronic reference

Daniel Fayard, « Alexandre Jollien. Le métier d’homme », Revue Quart Monde [Online], 245 | 2018/1, Online since 01 September 2018, connection on 20 November 2019. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7185

Après avoir passé 17 ans dans une institution pour handicapés en Suisse, Alexandre Jollien a poursuivi des études de philosophie. Ses écrits témoignent du parcours de sa réflexion.

Il a d’abord voulu montrer que le handicap n’est pas une calamité, que la faiblesse humaine peut être le lieu d’une fécondité (L’éloge de la faiblesse, 1999). Il a ensuite visité les grands défis de l’existence (l’infirmité, la souffrance, la différence, la marginalité, etc.) pour trouver la joie en toutes choses (Le métier d’homme, 2002), ce que la philosophie lui avait donné pour se construire (La construction de soi, 2006), puis les épreuves du dépouillement, de la passion, de la jalousie, de l’illusion (Le philosophe nu, 2010), enfin son absence de lutte, son « oui » à la vie (Petit traité de l’abandon, 2012).

Cette réédition du Métier d’homme est enrichie d’un long entretien avec Bernard Campan (comédien, auteur et réalisateur) où les deux protagonistes s’interrogent mutuellement sur leurs pratiques spirituelles respectives, au prisme de la joie, de la libération et de l’unification intérieures, notamment à travers la méditation, l’amitié spirituelle, l’engagement envers les autres.

Un petit livre plein d’humour et de sincérité. Une pensée enracinée dans l’expérience de la faiblesse qui donne à repenser le sens de l’existence, personnelle et sociale.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND