Yvon Le Bourhis, 50 ans aux orphelins-apprentis d’Auteuil. Histoire de Jean Broustal à St Michel de Priziac.

Éd. des Montagnes noires, 2013, 176 pages, 13 €

Daniel Fayard

p. 61

Bibliographical reference

Yvon Le Bourhis, 50 ans aux orphelins-apprentis d’Auteuil. Histoire de Jean Broustal à St Michel de Priziac. Éd. des Montagnes noires, 2013, 176 p.

References

Bibliographical reference

Daniel Fayard, « Yvon Le Bourhis, 50 ans aux orphelins-apprentis d’Auteuil. Histoire de Jean Broustal à St Michel de Priziac. », Revue Quart Monde, 232 | 2014/4, 61.

Electronic reference

Daniel Fayard, « Yvon Le Bourhis, 50 ans aux orphelins-apprentis d’Auteuil. Histoire de Jean Broustal à St Michel de Priziac. », Revue Quart Monde [Online], 232 | 2014/4, Online since 01 June 2015, connection on 09 December 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7859

« Oui, j’ai été sauvé par Auteuil et je souhaite que beaucoup d’autres le soient encore. »

C’est la raison d’être de ce témoignage rendu public à l’âge de 70 ans par Jean Broustal pour retracer ce que fut son parcours singulier.

Une maman ouvrière agricole (qui mourra à 44 ans), un papa inconnu, une sœur, une situation familiale difficile dans un petit village du Finistère, une pneumonie, l’intervention d’une assistante sociale d’abord pour un séjour en préventorium, puis pour un placement à l’âge de dix ans dans un établissement des Orphelins Apprentis d’Auteuil.

« J’étais soucieux de réussir sans doute pour moi-même, mais aussi pour ma maman qui malgré tout avait beaucoup fait pour moi. Je n’étais pas plus doué que les autres mais j’étais persévérant et ça, je le devais à ma petite enfance, aux travaux de la ferme et aux exemples d’adultes que j’avais vu travailler dur pour s’en sortir. »

Jean Broustal accéda ainsi à une formation professionnelle, à des diplômes, au statut d’enseignant et fit toute sa carrière au sein du même établissement.

Aussi comprend-on ses remerciements à la Fondation d’Auteuil « qui a remis sur de bons rails une vie mal commencée. Sans elle, l’histoire aurait été totalement différente et vraisemblablement beaucoup plus courte ».

Une autobiographie attachante, très facile à lire, réalisée avec l’aide d’Yvon Le Bourhis, un collègue de travail de l’auteur.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND