Marcel Gauchet, La révolution des droits de l’homme

Gallimard. Bibliothèque des histoires, Paris, 1989, 341 pages

Anne Sourdelle

Bibliographical reference

Marcel Gauchet, La révolution des droits de l’homme, Gallimard. Bibliothèque des histoires, Paris, 1989, 341 pages

References

Electronic reference

Anne Sourdelle, « Marcel Gauchet, La révolution des droits de l’homme », Revue Quart Monde [Online], 135 | 1990/2, Online since 18 May 2020, connection on 13 June 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8893

A travers l’étude de la Révolution de 1789 et les remises en chantier de 1793 et de 1795, l’auteur fait apparaître les fractures et les tensions inhérentes à la nouvelle légitimité. Le problème des Droits de l’homme n’est pas le prélude à une prise de conscience sociale dont nous avons hérité de façon presque intacte. Car l’échec d’une solution satisfaisante au problème social tient au fait qu’il a été posé initialement en termes politiques.

Concrètement, que fait-on pour les plus démunis ? Si le problème social est au cœur du débat en 1789, il faut attendre 1793 et 1795 pour reprendre de façon explicite le problème des devoirs et des secours de la République envers ses citoyens. Mais on se retrouve alors confronté à deux attitudes encore bien vivantes à notre époque. D’une part une déclaration de principe qui met en avant la solidarité nationale, le droit au travail, le secours aux malheureux : « Tout homme a droit de subsister, soit par son travail, soit par des secours publics. » Le terme secours reste vague, faute de s’entendre sur de réelles solutions, car en touchant aux secours, on touche à l’économie.

La deuxième attitude est celle d’un état qui se veut juste et craintif : « Vous rendriez la société misérable et pauvre, vous tueriez l’industrie et le travail, si vous assuriez la subsistance de tous ceux qui n’ont rien mais qui peuvent travailler. »

La révolution des Droits de l’homme est loin d’avoir été une réalité car elle n’a pas réussi à surmonter ses contradictions. Elle sert toujours de référence dans ce qu’elle promet, et non pas pour ce qu’elle a été.

CC BY-NC-ND