Hélène Thomas, La production des exclus. Politiques sociales et processus de désocialisation socio-politique

P.U.F, 1997, 215 pages.

Daniel Fayard

Bibliographical reference

Hélène Thomas, La production des exclus. Politiques sociales et processus de désocialisation socio-politique, P.U.F, 1997, 215 pages.

References

Electronic reference

Daniel Fayard, « Hélène Thomas, La production des exclus. Politiques sociales et processus de désocialisation socio-politique », Revue Quart Monde [Online], 167 | 1998/3, Online since 24 May 2020, connection on 27 November 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9323

Agrégée de sciences sociales, docteur en sociologie, maître de conférences en science politique à l’université Paris-Nord, Hélène Thomas apporte dans cet ouvrage très documenté un éclairage tout à fait intéressant pour relire l’histoire de l’exclusion sociale, « cette méta-catégorie classificatoire, base d’études statistiques et support de politiques sociales, qui recouvre tant les états d’exclusion confirmée que les processus de précarisation ».

On ressaisit là l’évolution des concepts, des statuts, des analyses, des problématiques et des politiques auxquels elle a donné lieu (1ère partie : la fabrication des exclus)

Cette approche s’est nourrie d’une investigation fouillée (la bibliographie et les notes en bas de page sont abondantes), notamment à partir des documents publics et des textes législatifs ou réglementaires consacrés ces dernières dizaines d’années à la lutte contre la pauvreté.

On y retrouve bien sûr les études et les rapports auxquels le Mouvement ATD Quart Monde a directement ou indirectement contribué.

L’auteur fait apparaître la permanence ou, au contraire, le caractère novateur de certaines représentations qui ont prévalu tant dans l’opinion que chez les responsables politiques.

Elle parvient à distinguer plusieurs périodes aux caractéristiques propres dans la prise en compte différenciée de ces questions.

Une seconde partie, de même facture, reprend cette même évolution, mais en la concentrant sur la population des vagabonds, figures emblématiques de l’exclusion. On y mesure les transformations opérées entre délinquance et citoyenneté.

Il s’agit là d’un bon outil de connaissance offert aux chercheurs, aux étudiants, aux militants associatifs, aux acteurs sociaux et à tous ceux qui veulent comprendre le combat entrepris et à poursuivre pour « la réinsertion sociale des exclus et leur pleine intégration politique dans la collectivité nationale »

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND