254 | 2020/2Temps libre, temps de liberté ?

Disponible en ligne à partir du 1er décembre 2020

L’appropriation du temps libre, vecteur d’émancipation individuelle et collective, est une longue histoire, comme le détaillent Lionel Arnaud et Jean Viard dans notre dossier. Cette libération passe par l’accès à une culture partagée, à des loisirs de qualité, et par la garantie d’un travail valorisant. La crise sanitaire actuelle et le confinement, « temps libre » imposé à tous, donnent encore plus d’acuité à la réflexion. Témoignages et analyses des réalités européenne, africaine, sud-américaine montrent à quel point le droit au temps libre questionne le droit à la formation et à la culture, en priorité pour ceux qui en sont les plus éloignés.

Là où des hommes sont condamnés à vivre
dans la misère, les droits de l’homme sont violés.
S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.

Père Joseph Wresinski

 

Gravé en octobre 1987 sur l'une des dalles centrales du Parvis des libertés et des droits de l'homme, place du Trocadéro à Paris, cet appel émane directement d'un homme issu du peuple de la misère.

La revue Quart Monde en découle. Elle a l'ambition d'établir et de nourrir un courant de pensée issu de la vie des plus pauvres. Elle rend compte d'actions et d'études qui peuvent être des chances à saisir pour le monde de demain. Elle aborde les questions de société telles que les vivent ceux que la misère fait taire, ceux qui, à leurs côtés, cherchent à comprendre et agir, ceux qui veulent porter ces questions au coeur de leur profession et de leurs recherches.