Delphine Horvilleur. Vivre avec nos morts

Éd. Grasset, 2021

Daniel Fayard

Bibliographical reference

Delphine Horvilleur, Vivre avec nos morts, Petit traité de consolation, Éd. Grasset, 2021, 222 pages

References

Electronic reference

Daniel Fayard, « Delphine Horvilleur. Vivre avec nos morts », Revue Quart Monde [Online], 260 | 2021/4, Online since 01 December 2021, connection on 25 June 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10536

Vivre la mort, celle des autres et des siens, selon la tradition juive, aujourd’hui dans le contexte d’une société où les « endeuillés » ne sont pas toujours de « bons juifs », quand on est rabbin et qui plus est une femme, donne lieu dans ce « petit traité » à de succulents récits, pleins d’humour. Delphine Horvilleur y raconte comment elle a dû assumer diverses situations familiales pour assurer sa mission d’accompagnement spirituel.

Déjà, sur ce plan, le lecteur est séduit par la qualité humaine des relations entretenues dans ce temps bien particulier des funérailles.

Mais, de surcroît, au fil des chapitres et des rencontres, sont évoqués tels ou tels personnages bibliques ayant été eux aussi confrontés à la mort, dont le comportement ou les propos font écho dans la conscience de l’auteure à ce qui est vécu par ses « endeuillés ».

Ce qui offre au lecteur, au-delà d’une expérience pastorale, la découverte ou la redécouverte d’une pensée religieuse chargée de sens.

« Je me tiens aux côtés de femmes et d’hommes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. Ces histoires ancestrales ne sont pas seulement juives, mais je les énonce dans le langage de cette tradition. Elles créent des ponts entre les temps et les générations, entre ceux qui ont été et ceux qui seront. Nos récits sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts. »

Ce sont donc des histoires de vie qui nous sont contées, dans un style familier et une écriture à la fois raffinée et très accessible. Les qualités littéraires de l’ouvrage, l’originalité de cette approche de la mort et l’interview de l’auteure à la télévision expliquent sans doute le succès du livre en librairie, sur le podium des meilleures ventes en cet été 2021. On ne saurait trop en recommander la lecture.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND