N° 263, septembre 2022, Démocratie fatiguée, démocratie régénérée ?

Articles attendus pour le 1 juillet 2022

References

Electronic reference

« N° 263, septembre 2022, Démocratie fatiguée, démocratie régénérée ? », Revue Quart Monde [Online], Appels en cours, Online since 26 February 2022, connection on 26 June 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10638

Il est banal aujourd’hui de déplorer la crise de la démocratie. Abstention massive lors des élections, méfiance à l’égard de celles et ceux qui représentent la population dans les assemblées, mais aussi dans les organisations syndicales, voire les associations, difficulté de trouver des personnes désireuses de s’engager en politique, au service de la cité, émergence de mouvements contestataires qui, quelquefois, poussés par le désespoir, tournent à des formes de violence, symboliques ou réelles, verbales ou physiques, méfiance à l’égard des médias traditionnels et repli sur des médias sociaux où plus que le débat, c’est l’entre soi ou l’invective qui dominent : tout cela est le signe d’une crise profonde, d’une grande fatigue de cette manière de vivre ensemble que nous appelons la démocratie. L’épuisement de ce modèle, construit patiemment, avec des hauts et des bas au cours des siècles, est-il une fatalité à laquelle se résigner ? Nous ne le pensons pas, car les conséquences en seraient désastreuses pour tous, et plus particulièrement pour celles et ceux qui ont aujourd’hui déjà moins de moyens de se faire entendre, moins de « poids », moins de considération que les autres. Les tenir pour rien, les mépriser, risque d’aggraver encore leur séparation d’avec les valeurs démocratiques.

Loin de se résoudre à cet épuisement, un peu partout, dans les villages et dans les villes, dans les régions et au niveau des Etats, dans la vie sociale et culturelle, des femmes et des hommes s’engagent dans un processus de régénération de la démocratie. Ils inventent des voies nouvelles : assemblées de citoyens tirés au sort, budgets participatifs, nouvelles formes de consultation de la population. Alternatives ou complémentaires à la démocratie représentative, ces formes de démocratie directe nous interpellent : sont-elles, seront-elles demain, des lieux où la parole des plus faibles sera elle aussi entendue ? Entendue, et pas seulement écoutée. Entendue prioritairement et urgemment, car l’écoute des plus pauvres est la garantie de l’écoute de tous.

Ce dossier de la Revue Quart Monde cherchera à revisiter l’état de notre démocratie, son degré de fatigue et d’épuisement, et les conséquences de cet état sur les plus pauvres. Il cherchera dans le même mouvement à déceler les signes d’espérance, le blé qui lève, en mettant en lumière les expérimentations novatrices qui nous donneront des raisons d’espérer encore en l’avenir de la cité humaine.

CC BY-NC-ND