Nicolas CLÉMENT. “La précarité pour tout bagage

Un autre regard sur les Roms. Éd. de l’Atelier, 2022

Brigitte Bureau

Bibliographical reference

Nicolas CLÉMENT. La précarité pour tout bagage. Un autre regard sur les Roms. Préface de Bruno Tardieu. Éd. de l’Atelier, mai 2022, 286 p.

References

Electronic reference

Brigitte Bureau, « Nicolas CLÉMENT. “La précarité pour tout bagage” », Revue Quart Monde [Online], 264 | 2022/4, Online since 01 December 2022, connection on 01 February 2023. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10900

Engagé depuis trente ans au Secours Catholique, Nicolas Clément a une longue expérience de la rencontre avec des personnes très pauvres vivant à la rue. Il y a dix ans, il est introduit par d’autres bénévoles auprès de la communauté Rom et se passionne pour ces personnes et ces familles. Les conditions de vie misérables, les humiliations et le rejet dont elles font l’objet tant de la part des individus que de l’État le poussent à s’engager pleinement à leurs côtés.

La force du texte vient du croisement de plusieurs sources :

  • les petits carnets, dans lesquels Nicolas Clément a relaté avec précision chaque rencontre, décrit les personnes, les lieux, les circonstances, les démarches, transcrit les échanges, noté ses questionnements, ses étonnements, ses réactions et celles des interlocuteurs.

  • la documentation dans les recherches universitaires, les rapports officiels ou publiés par des associations,

  • l’échange et la réflexion avec d’autres bénévoles, d’autres associations.

Et c’est le dialogue entre toutes ces sources qui lui permet de présenter au lecteur une démarche de connaissance proche de celle que propose le Mouvement ATD Quart Monde, des pistes pour porter un autre regard sur les Roms.

Le livre souligne combien les conditions de vie misérables et les humiliations répétées fournissent souvent une clé pour mieux comprendre des comportements qui nous semblent contre-productifs et illogiques. Grâce à la diversité des personnes rencontrées sur une longue durée, il montre aussi que, si une histoire commune et des conditions de vie partagées conduisent la plupart des Roms à des façons d’agir largement répandues (mendicité, petite délinquance des pauvres, attachement très fort à la famille…), ces constantes masquent des trajectoires très diverses. Chaque personne, chaque famille, tente de survivre à sa manière ; certains parviennent à bâtir un projet de stabilisation par le logement, l’école et le travail malgré les multiples obstacles, les humiliations et les fréquentes aberrations des mesures politiques. Il invite ainsi chacun à sortir des préjugés et des généralités qui servent souvent à exclure.

Retrouvez cette note de lecture (et bien d’autres !) dans la bibliographie des Editions Quart Monde.

Brigitte Bureau

By this author

CC BY-NC-ND