Benjamin FERRON, Émilie NÉE et Claire OGER (dir.). “Donner la parole aux sans‑voix ?

Construction sociale et mise en discours d’un problème public. PUR, 2022, 332 pages

Michèle Monte

p. 60-61

Bibliographical reference

Benjamin FERRON, Émilie NÉE et Claire OGER (dir.). Donner la parole aux sans‑voix ? Construction sociale et mise en discours d’un problème public. Presses Universitaires de Rennes, coll. Res Publica, 2022, 332 p., 25 €

References

Bibliographical reference

Michèle Monte, « Benjamin FERRON, Émilie NÉE et Claire OGER (dir.). “Donner la parole aux sans‑voix ?” », Revue Quart Monde, 268 | 2023/4, 60-61.

Electronic reference

Michèle Monte, « Benjamin FERRON, Émilie NÉE et Claire OGER (dir.). “Donner la parole aux sans‑voix ?” », Revue Quart Monde [Online], 268 | 2023/4, Online since 01 December 2023, connection on 23 February 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/11245

Ce livre issu d’un colloque universitaire se compose de 21 contributions de chercheurs (sociologues, anthropologues, spécialistes des médias) qui étudient des dispositifs destinés à permettre aux « sans-voix » de prendre la parole dans l’espace public. Il s’ouvre par un échange passionnant et très facile à lire avec James C. Scott, un chercheur qui a vécu dans des communautés paysannes en Malaisie et a observé leurs différentes façons de résister de façon cachée à l’ordre dominant par « des propos, des gestes et des pratiques » qui démentent leur adhésion apparente à cet ordre. Pour Scott, ces résistances cachées ont un rôle beaucoup plus important qu’on ne pense dans l’évolution des sociétés.

Les chapitres suivants analysent les conditions dans lesquelles un dispositif prévu pour permettre l’expression des personnes exclues peut ou non atteindre ses objectifs. Souvent, en effet, la parole va se retrouver confisquée par des porte-parole qui ne s’appuient pas vraiment sur une élaboration collective, ou reformulée dans des termes plus policés qui peuvent en affaiblir la portée.

ATD Quart Monde est plusieurs fois évoqué pour la rigueur de ses dispositifs et apparaît comme un contre-exemple dans plusieurs chapitres, notamment celui de C. Arnal et F. Haegel qui étudie la préparation insuffisante de représentants appelés à siéger au Conseil national de lutte contre l’exclusion.

Michèle Monte

By this author

CC BY-NC-ND