N° 189, 2004/1   •  La rue n'a pas d'enfants
Revue de presse

Quel avenir pour eux ?

  • publié en février 2004
Index

Index chronologique

2004/1
Texte intégral

Canada : La responsabilité des services sociaux

La Cour suprême du Canada a jugé que les responsables des services sociaux qui placent les enfants en familles d’accueil ne peuvent être tenus pour responsables si les enfants font l’objet de sévices ou d’agressions sexuelles au sein de celles–ci. (...) Selon le tribunal, les écoles ou les agences qui s’occupent de placer les enfants en familles d’accueil ne peuvent faire l’objet de poursuite que si le requérant prouve qu’elles se sont montrées négligentes. (Journal de Montréal, 03/10/03)

Santé dentaire et jeunes à la rue.

Avec comme visée initiale de permettre aux jeunes de la rue du centre-ville de Montréal d’accéder à des soins dentaires préventifs et curatifs gratuits dans un environnement qui leur est propre, quatre étudiants en médecine dentaire de l’université de Montréal ont ajouté une nouvelle dimension à tout le processus de la formation en médecine dentaire. Une dimension aux accents sociaux et de lutte contre l’exclusion. Pour atteindre leur objectif, les quatre étudiants ont dû s’adapter, vivre au rythme de leur clientèle, de manière marginalisée, bouleversant du même coup les habitudes de formation et la culture étudiante dominante en médecine dentaire. Ils ont donc rencontré des centaines de jeunes là où ils se trouvaient. (...) En plus d’avoir suscité chez les jeunes marginalisés un plus grand intérêt envers leur santé dentaire, les quatre promoteurs du projet ont amené leur faculté à prendre la relève. (Le Devoir, Forces Avenir, 11/10/03)

France : La traite des enfants

En deux ans, l’association Jeunes Errants a vu son « public » évoluer. (...) L’association recense désormais 17 nationalités différentes chez les jeunes rencontrés contre 5 en l’an 2000. Contrairement aux idées reçues, « les gamins arrivant des pays de l’Est ne constituent pas le gros du contingent » affirme Dominique Lodwick, présidente de l’association. (La Marseillaise, 10/11/03)

Etats Unis : Enfants clandestins

Ils étaient tout juste en âge de traverser une rue par leurs propres moyens, certainement pas une frontière. (...) José Cruz Velasquez, 8 ans, tenait la main de son frère, 6 ans. Ces petits Mexicains avaient été retirés à un passeur payé par leurs parents, qui résidaient illégalement en Pennsylvanie. Ils faisaient partie du nombre croissant d’enfants qui voyagent sans leur famille et sont pris dans les filets tendus par les services de l’immigration des Etats-Unis et du Mexique pour enrayer le passage de clandestins (...) Cette année, à la fin du mois de septembre, les autorités mexicaines avaient rapatrié 9 800 mineurs, non accompagnés, de moins de 17 ans, qui tentaient de passer la frontière illégalement, dont 1 500 de moins de 13 ans. (The New York Times, in Courrier international, 20/26/11/03)

Pour citer cet article , « Quel avenir pour eux ? », Revue Quart Monde, Année 2004, La rue n'a pas d'enfants, Revue de presse, mis à jour le : 24/10/2008,URL : https://www.revue-quartmonde.org:443/1250.
Auteur