En Russie : la forêt de l’espoir

Eugen Brand

References

Electronic reference

Eugen Brand, « En Russie : la forêt de l’espoir », Revue Quart Monde [Online], 152 | 1994/4, Online since 05 April 1995, connection on 22 May 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/3203

Index géographique

Russie

Alexandre est né dans la misère. Il a survécu dans les rues de Moscou. Sans identité, sans travail, il a connu l’enfermement et les travaux forcés. La boxe l’a sauvé. Il a pu devenir professeur de gymnastique. C’était bien des années avant la chute du Mur de Berlin…

Professeur, il ne ménageait pas ses forces, tant il croyait que le sport pourrait libérer les jeunes du désespoir. Il est cependant trop proche d’eux pour se leurrer : les jeunes voulaient être utiles à eux-mêmes et à leurs pays et donc travailler. Mais sans formation, où et comment pourraient-t-ils trouver un emploi dans une société bouleversée par l’écroulement du Mur et des structures d’antan ? La question le hantait si profondément que pour y répondre, il a changé sa vie. Il a créé une entreprise d’abattage de bois, à 400 km de Moscou. Malgré toutes les difficultés, il a osé engager des jeunes parmi les plus défavorisés des villages alentour. Avec eux, il a découvert la souffrance et la solidarité des familles qui s’entraident à survivre, en silence, loin des fureurs de la ville. Ne se réclamant d’aucune religion, il a pourtant commencé à bâtir une église avec l’un des villages. Mais son entreprise est en danger et il a dû interrompre la construction de l’édifice.

Alexandre est un de ces hommes qui, à travers le monde, souffrent si fort de la souffrance de leurs frères, qu’ils la refusent avec eux, obstinément. Est-il juste, est-il raisonnable qu’Alexandre et ses semblables restent isolés, ignorés des autres, des journalistes et des fonctionnaires des programmes internationaux de développement et de coopération économique ?

Eugen Brand

By this author

CC BY-NC-ND