Appel de M. Javier Perez de Cuellar

Rédaction de la Revue Quart Monde

References

Electronic reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Appel de M. Javier Perez de Cuellar », Revue Quart Monde [Online], 145 | 1992/4, Online since 05 May 1993, connection on 08 August 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/3529

Diffusé du parvis des Libertés et des Droits de l’homme à Paris, le 17 octobre 1992

A la suite du père Joseph Wresinski, les familles en grande pauvreté du monde entier viennent de témoigner de leurs souffrances et de leurs espoirs. Le courage des plus pauvres permet à des hommes et des femmes de toutes situations de se mettre ensemble pour éliminer la misère.

Les victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence sont des millions dans le monde. La dalle inaugurée sur ce parvis des Libertés et des Droits de l’homme, le 17 octobre 1987, leur rend hommage. Depuis, le message du père Joseph Wresinski, qui y est gravé, a permis aux défenseurs des droits de l’homme de faire du 17 octobre la Journée mondiale du refus de la misère.

Il y a trois ans, sur ce parvis, je disais que nous ne pouvions parler de paix tant qu’il y a de la misère dans le monde. Aussi suis-je convaincu que cette Journée est indispensable. Nous avons besoin d’une rencontre annuelle avec les plus pauvres qui, autour du père Joseph, disent leur refus de la misère, refus que nous voulons partager. Nous avons besoin d’un rendez-vous annuel pour faire ensemble, silence devant le malheur qu’engendre la misère et pour renouveler notre engagement de bâtir un monde de paix.

« Un grand amour ne se garde jamais pour soi » disait le père Joseph. Aujourd’hui nous en sommes témoins. Les familles en grande pauvreté et leurs amis qui, depuis 5 ans, marquent le 17 octobre, offrent aux peuples des Nations Unies, cette Journée, née parmi les victimes de la misère. Ensemble, nous pouvons donner un signe d’espérance à tous ceux qui, dans le monde, sont soumis au mépris, à la peur et à la misère. Pour répondre à cette attente, en tant que président d’honneur du Comité pour la reconnaissance de cette Journée, je voudrais lancer aujourd’hui, le 17 octobre 1992, de ce parvis, un Appel aux Nations Unies et à son Assemblée générale pour qu’elles proclament le 17 octobre Journée mondiale du refus de la misère.

Rédaction de la Revue Quart Monde

By this author

CC BY-NC-ND