L’eau… à quel prix ?

Gustave Depincé

References

Electronic reference

Gustave Depincé, « L’eau… à quel prix ? », Revue Quart Monde [Online], 136 | 1990/3, Online since 05 February 1991, connection on 24 June 2021. URL : https://www.revue-quartmonde.org/3834

Au début de l’été, les maires de France se sont réunis autour du thème « Ecologie et pouvoirs du maire. » En ces temps de sécheresse, ils ont débattu de la qualité de l’eau potable, de son prix et des moyens de l’économiser.

Le maire de Roanne, M. Auroux, a rappelé qu’à Paris, le réseau d’eau potable existait depuis 1832, suite à l’épidémie de choléra et à ses vingt mille morts. Auparavant, la capitale comptait trois mille puits individuels et quinze mille porteurs d’eau. M. Auroux souhaite unifier le prix de l’eau, qui coûte trois francs le mètre cube dans sa ville et jusqu’à dix francs ailleurs.

Je ne sais comment les maires ont réagi à cette proposition. Mais comment garantir un tarif unique à tous ? Par exemple, aux familles pour lesquelles le prix de l’eau se compte en  heures perdues, en kilomètres parcourus, en journées d’absence d’école pour les enfants, parce qu’elles sont privés d’eau courante, faute d’installation reliée au réseau ou du fait de coupures pour dettes ?

Si les variations de tarifs semblent injustes, la plus grande injustice n’est-elle pas de condamner des familles à vire, aujourd’hui, sans eau ?

CC BY-NC-ND