«Une terre, notre terre...»

References

Electronic reference

« «Une terre, notre terre...» », Revue Quart Monde [Online], 200 | 2006/4, Online since 05 May 2007, connection on 13 August 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/580

Canada : Enfants abandonnés

La direction de la Protection de la jeunesse doit prendre soin des enfants abandonnés qui arrivent de plus en plus nombreux de l’étranger sans leurs parents. (C’est) « une des causes de l’augmentation du nombre d’enfants abandonnés... » a expliqué la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse (...) « Des parents vivant dans des pays en guerre préfèrent envoyer leurs enfants seuls dans un endroit calme et pacifique comme le Québec ». (Journal de Montréal, 09/08/06, cité par Pauvreté et droits humains, 07/06, revue de presse d’ATD Quart Monde, Montréal)

Chine : Jeux olympiques : qui paye ?

La municipalité de Pékin envisage de chasser de la ville plus d’un million de personnes considérées comme « indésirables » durant les Jeux olympiques de 2008. Selon le quotidien Beijing news, le plan proposé par les autorités municipales prévoit notamment de « nettoyer » la capitale chinoise des prostituées, des mendiants, des sans abri et des malades mentaux afin « d’assainir la ville ». (Sport, 22/09/06)

France : Gens du voyage

Le Sénat a mis en place une nouvelle procédure tendant à faciliter l’expulsion des gens du voyage en cas d’occupation illicite de terrains publics ou privés. Le préfet (...) pourra mettre en demeure les occupants d’un terrain de quitter les lieux dans un délai qui ne pourrait être inférieur à 24 heures. (...) Cette procédure, subordonnée au respect des prescriptions du schéma départemental d’accueil des gens du voyage est néanmoins étendue aux communes non inscrites au schéma. (TSA Hebdo, 09/09/06)

Minima sociaux

En 2005, le nombre d’allocataires de minima sociaux (RMI, API, ASS...)a augmenté de 100 000 personnes pour atteindre 3,5 millions, soit 7,5% de la population des 20 ans et plus selon une étude de la Drees. (...) Fin 2005n la proportion d’allocataires de minima sociaux chez les 20 ans et plus culmine dans les DOM (26%) atteignant 21% en Guyane, 25% en Guadeloupe et 29 % à la Réunion. (Le Parisien, 14/10/06)

17 octobre

« Ni la croissance ni l’assistance ne peuvent suffire à combattre la misère », explique Philippe Mével, volontaire permanent à ATD-Quart, monde. Initiée par le fondateur de l’association, le prêtre Joseph Wresinski, en 1987, et institutionnalisée cinq ans après par l’ONU, la Journée mondiale du refus de la misère a, chaque année davantage, sa raison d’exister. Aux quatre coins du monde, rassemblements, débats, initiatives culturelles sont organisés pour inciter une mobilisation « dans les deux sens : vers les politiques comme vers les citoyens », souligne Philippe Mével.

A six mois d’échéances électorales capitales, l’événement prend une tournure particulière en France. Cosigné par trois autres mouvements, le Secours catholique, Amnesty international et Action mondiale contre la pauvreté, l’appel du 17 octobre 2006 s’adresse aux futurs candidats aux élections présidentielle et législatives. « Nous demandons à nos futurs élus qu’à la fin du prochain mandat présidentiel le droit au logement pour tous devienne effectif en France », écrivent les associations, fondant « leurs propositions sur l’accès de tous aux droits fondamentaux ». Parmi lesquels l’éducation, la culture, la santé et l’emploi, défini sous la forme d’une « activité digne et rémunérée ». (L’Humanité, 17/10/06)

Italie : Jeunesse volée

Ici (Naples) 65% des jeunes de moins de 25 ans sont sans emploi, le nombre de détenus est cinq fois supérieur à la moyenne nationale, les délits commis par des mineurs sont dix fois plus nombreux que dans le reste de la région, plus de 15% des adolescents sortent du circuit scolaire avant l’âge légal et les maladies infectieuses affectant les nourrissons sont deux fois plus fréquentes que la moyenne nationale. (Corriere della sera, cité par Le Courrier international, 5-11/10/06)

Kosovo : Familles appauvries

Le Kosovo compte sans aucun doute les plus grandes familles en Europe. (...) La natalité continue à augmenter de 1,6% par an. (...). Au lieu de fermer de nombreuses écoles primaires, comme c’est le cas dans de nombreux villages d’Allemagne, au Kosovo, il n’y a pas assez de classes pour accueillir les enfants sans cesse plus nombreux dans les écoles. Cette progression démographique a obligé les familles à construire de nouvelles maisons et à se séparer pour vivre. À travers ces partages familiaux entre les fils, la terre appartenant à une famille a été divisée en petites parcelles. Lors de ce processus de fragmentation de la terre, les familles qui vivaient bien à une époque se sont rapidement appauvries. Certaines familles n’ont même plus de terres cultivables. (...) Dans la période à venir, l’absence de véritables lois économiques et sociales dans les zones rurales vont assurément coûter cher. (Gazeta express, traduit et mis en ligne par Le Courrier des Balkans, 07/09/06)

Nations unies : Mégapoles et bidonvilles

(En 2007) pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la population urbaine dépassera la population rurale. La planète se couvre de villes à un rythme effréné. (...) Cette croissance aura lieu à 95% dans les pays pauvres ? (...) Déjà, un tiers des citadins du monde vivent dans des bidonvilles où tous les ingrédients de la crise sont réunis. « L’urbanisation est pratiquement devenue synonyme de formation des bidonvilles  » note le Programme des Nations unies pour l’habitat (PNUH) (...) Selon une enquête du PNUH menée auprès de 200 municipalités de pays émergents, les responsables politiques interrogés sont « incapables de mesurer ce qui se passe dans leur propre ville ». « Ces populations sont négligées parce qu’elles sont pauvres et parce qu’ignorer leur existence permet de ne pas répondre à leurs problèmes » commente Eduardo Moreno, chef de l’Observatoire mondial des villes du PNUH. (Le Monde, 08/10/06)

CC BY-NC-ND