N° 155, 1995/3   •  Elèves aujourd'hui, citoyens demain
Livres ouverts

Xavier Godinot (sous la direction de), On voudrait connaître le secret du travail

Ed. Quart Monde/Ed. de l’Atelier, Paris, 1995, 350 pages

Jean-Jacques Boureau
  • publié en septembre 1995
Texte intégral

« On peut y arriver autant que les autres, même si on vient d’un milieu moins avantagé. C’est difficile car il faut faire face à des préjugés qu’il y a autour de nous ». C’est ce qu'a dit un des auteurs à la première rencontre des rédacteurs de ce livre.

Ainsi, par des interventions laissant la parole à des personnes défavorisées, par une présentation de l’histoire du labeur des plus pauvres, par l’analyse d’expériences de réinsertion, ce livre transforme notre regard. Il n’y a plus en face de nous une catégorie d’individus résignés devant les impératifs économiques, mais des hommes et des femmes qui luttent pour s’en sortir et que nous apprenons à mieux connaître.

Nous sommes ainsi préparés à recevoir la réflexion que poursuit le livre, sur le travail dans son rapport à la pauvreté et l’exclusion.

Pour nous faire saisir la complexité des liens qui relient ces trois réalités, Xavier Godinot, économiste et volontaire du Mouvement ATD Quart Monde, anime un échange entre des personnes en grande pauvreté et militants contre l’exclusion, des formateurs, des sociologues, des patrons, des économistes, des juristes, des syndicalistes… Débat nourri par des faits concrets, des expériences : l’histoire des Ateliers de promotion professionnelle à Reims et à Noisy-le-Grand, la mobilisation contre l’exclusion dans l’entreprise Tefal en Rhône-Alpes, enfin la création d’un nouveau métier de proximité, celui de « médiateur du livre ».

Au vu de ces réalisations pilotes, l’exclusion apporte un éclairage singulier sur les politiques de l’emploi et les pratiques de formation. L’ouvrage présente donc un double mérite : montrer que la réussite est possible lorsque tous les partenaires impliqués dans la lutte contre le chômage se mobilisent ; faire des propositions, « qui interrogent en fait nos modèles de pensée et d’action, notre modèle de développement. »

Coédité par les Editions Quart Monde et les Editions de l’Atelier, ce livre, facile à lire, est à recommander à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont impliqués dans la lutte contre l’exclusion. Ils y trouveront « quelques-unes des clefs décisives pour réussir l’accès à la formation des personnes les plus exclues et pour reconnaître, au cœur du droit du travail, un véritable droit à l’insertion ». On voudrait connaître le secret du travail s’adresse néanmoins à un public plus large, à tous ceux qui souhaitent comprendre la misère et lutter contre elle dans l’écoute et avec les personnes qui la subissent.

Pour citer cet article Jean-Jacques Boureau, « Xavier Godinot (sous la direction de), On voudrait connaître le secret du travail », Revue Quart Monde, Année 1995, Elèves aujourd'hui, citoyens demain, Livres ouverts, mis à jour le : 26/09/2018,URL : https://www.revue-quartmonde.org:443/7703.