Georges de Kerchove. Rue des Droits de l’Homme. La fronde des sans-abri

Éd. Couleurs Livres, 2018

Rédaction de la Revue Quart Monde

p. 55

Bibliographical reference

Georges de Kerchove. Rue des Droits de l’Homme. La fronde des sans-abri, Éd. Couleurs Livres, 2018

References

Bibliographical reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Georges de Kerchove. Rue des Droits de l’Homme. La fronde des sans-abri », Revue Quart Monde, 248 | 2018/4, 55.

Electronic reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Georges de Kerchove. Rue des Droits de l’Homme. La fronde des sans-abri », Revue Quart Monde [Online], 248 | 2018/4, Online since 01 June 2019, connection on 09 December 2019. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7808

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré ».

Ces mots du père Joseph Wresinski, décédé le 14 février 1988, il y a 30 ans, résument le combat de toute une vie. Ils ont été et demeurent une source d’inspiration pour tous les défenseurs des droits humains.

Georges de Kerchove est l’un d’entre eux. Membre actif du mouvement ATD Quart Monde depuis quarante-cinq ans, avocat honoraire, passionné par les droits de l’homme, il a milité pendant plus de deux décennies aux côtés des sans-abri bruxellois, et est l’auteur d’une chronique subversive intitulée Les gueux sont des seigneurs, parue en 1992.

Dans ce nouveau livre, un quart de siècle plus tard, il raconte la fronde des sans-abri de Bruxelles, dont il s’est fait, à la demande du Mouvement, le compagnon et l’élève.

Marie-Louise, Roland, Jean, Marguerite, Hector et d’autres… Ces femmes et ces hommes, sans-abri bruxellois pour la plupart, ne possèdent souvent plus rien. Qui plus est, la société leur conteste la seule chose qui leur reste : leur humanité. Malgré une vie fragmentée et chaotique, ils entendent relever la tête, animés par une volonté commune : récupérer la dignité, qui revient de droit à chacun.

En véritables artisans des droits de l’Homme, ils luttent – parfois vainement – contre la dictature de la misère ou la répression des forces de l’ordre. Ils veulent faire entendre leur voix et s’affranchir du regard des ceux qui les considèrent comme des rebuts et tendent à les rendre invisibles. Loin de se laisser abattre, certains d’entre eux vont se regrouper, s’entraider, et même réussir à faire évoluer les choses. Ce livre raconte leurs démêlés avec la justice, leurs avancées, et incite chacun à poursuivre le combat.

CC BY-NC-ND