Philippe Pinglin, Le pari de la liberté. De Belleville à Sarajevo, de Tchernobyl à Kigali…

Éd. de l’Atelier, 2013, 190 p., 21 €

Daniel Fayard

p. 62

Bibliographical reference

Philippe Pinglin, Le pari de la liberté. De Belleville à Sarajevo, de Tchernobyl à Kigali, Éd. de l’Atelier, 2013, 190 p.

References

Bibliographical reference

Daniel Fayard, « Philippe Pinglin, Le pari de la liberté. De Belleville à Sarajevo, de Tchernobyl à Kigali… », Revue Quart Monde, 230 | 2014/2, 62.

Electronic reference

Daniel Fayard, « Philippe Pinglin, Le pari de la liberté. De Belleville à Sarajevo, de Tchernobyl à Kigali… », Revue Quart Monde [Online], 230 | 2014/2, Online since 01 December 2014, connection on 30 November 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7872

Présenter des histoires d’engagement, c’est la raison d’être de ce livre.

Son auteur a été secrétaire confédéral à la CFDT, en charge des questions internationales, puis, de 1993 à 2004, animateur du partenariat du CCFD-Terre solidaire. Il a effectué de nombreux séjours dans différentes zones de famines, de tensions, de guerres où il a été missionné pour soutenir des initiatives locales en faveur du développement, de la réconciliation, de l’organisation collective, de la participation démocratique. Il lui a été donné ainsi de rencontrer des femmes et des hommes qui l’ont impressionné par le fait qu’ils n’acceptaient pas la fatalité de la misère et de l’exclusion, qu’ils relevaient le défi de s’allier pour davantage de justice et de paix, malgré les énormes difficultés de toutes natures, voire hostilités, qui se dressaient sur leur route.

Les dix chapitres de l’ouvrage nous offrent autant de portraits de ces groupes de « militants ». par exemple, ces jeunes qui au Rwanda se rassemblent pour reconstruire des communautés ouvertes et inventer un « développement émancipateur », après la terrible épreuve du génocide ; ceux qui au Nord et au Sud Kivu en République démocratique du Congo et dans les pays riverains parviennent à aller à la rencontre des minorités pygmées stigmatisées, des familles chassées de leurs terres, des femmes violées et abandonnées, des enfants soldats pour leur proposer des perspectives de soutien associatif pour se reconstruire.

C’est un peu le carnet de voyage d’un militant qui sait recueillir des graines d’espoir.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND