Sabine Menu. Paul Collowald, pionnier d’une Europe à unir. Une vie à dépasser les frontières

Éd. P.I.E. Peter Lang (Bruxelles), 2018, 290 p.

Olivier Gerhard

p. 61

Bibliographical reference

Sabine Menu. Paul Collowald, pionnier d’une Europe à unir. Une vie à dépasser les frontières, Éd. P.I.E. Peter Lang (Bruxelles), Coll. Europe des Cultures Histoires Vivantes t. 17, 2018, 290 p.

References

Bibliographical reference

Olivier Gerhard, « Sabine Menu. Paul Collowald, pionnier d’une Europe à unir. Une vie à dépasser les frontières », Revue Quart Monde, 249 | 2019/1, 61.

Electronic reference

Olivier Gerhard, « Sabine Menu. Paul Collowald, pionnier d’une Europe à unir. Une vie à dépasser les frontières », Revue Quart Monde [Online], 249 | 2019/1, Online since 01 September 2019, connection on 12 November 2019. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7953

Sabine Menu livre une biographie de Paul Collowald montrant qu’il a consacré la plus grande partie de sa vie à l’information sur « la grande aventure pacifique d’une Europe à unir ».

Né dans le Bas-Rhin en 1923, les vingt-cinq premières années de sa vie sont marquées par le scoutisme et le catholicisme social, la montée du nazisme de l’autre côté de la frontière toute proche, la guerre, l’annexion de l’Alsace, la résistance, l’incorporation de force dans la Wehrmacht (les « malgré-nous »). Puis comme journaliste à Strasbourg, il couvre l’actualité de la construction naissante de l’Europe, pour Le Nouvel Alsacien et Le Monde. Cela lui permet de rencontrer de nombreux responsables politiques, dont Robert Schumann. Il rappellera tout au long de sa vie combien la Déclaration Schumann du 9 mai 1950 a été un tournant majeur de l’histoire de cette Europe déchirée, en proposant de sauvegarder la paix et de rassembler l’Europe par « des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait ».

En 1957, Paul Collowald devient fonctionnaire européen. Il assure de nombreuses responsabilités dans la politique de l’information européenne, notamment celle de porte-parole de vice-présidents de la Commission européenne, de directeur général de l’information de la Commission européenne et de directeur général de l’information du Parlement européen. Sa passion exigeante est d’informer le citoyen, par des contenus concrets et humains, pour rendre la construction européenne tangible et intelligible.

Dès la fin des années 1980, Paul Collowald, à la retraite, continue de s’engager pour que l’information européenne soit accessible à tous et afin que les citoyens s’impliquent pour bâtir l’Europe. Pour lui, le projet de l’Europe à unir existe, avec des limites dans sa réalisation et des espoirs quant à sa réinvention. Il croit que la jeunesse saura chercher et trouver les prochaines frontières à dépasser. Il favorise des rencontres Est-Ouest. Il participe au développement d’une société civile européenne. Il se bat pour une Europe solidaire, dans laquelle toute personne, si pauvre soit-elle, doit être un citoyen de plein droit et bénéficiant des droits fondamentaux. C’est ainsi qu’il participe activement à la délégation du Mouvement ATD Quart Monde auprès de l’Union européenne. Au Parlement européen, il soutient en particulier l’Intergroupe Extrême pauvreté et droits de l’homme créé en 1980 avec l’appui de Simone Veil. Il suscite ainsi des liens inédits avec les parlementaires et des responsables politiques permettant aux personnes les plus défavorisées en Europe de partager leur savoir et de faire valoir leur apport à la construction d’une Europe pour tous.

Olivier Gerhard

By this author

CC BY-NC-ND