Davide Cerullo. Visages de Scampia. Ombres et lumière napolitaines (90 photos)

Éd. Gallimard, 2019

François Phliponeau

p. 60

Référence(s) :

Davide Cerullo. Visages de Scampia. Ombres et lumière napolitaines (90 photos). Éd. Gallimard, 2019, 144 p., 25 €

Citer cet article

Référence papier

François Phliponeau, « Davide Cerullo. Visages de Scampia. Ombres et lumière napolitaines (90 photos) », Revue Quart Monde, 252 | 2019/4, 60.

Référence électronique

François Phliponeau, « Davide Cerullo. Visages de Scampia. Ombres et lumière napolitaines (90 photos) », Revue Quart Monde [En ligne], 252 | 2019/4, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 23 juillet 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8368

Ce n’est pas un album photo, ni un livre sur la mafia napolitaine.

C’est un ouvrage d’art, qui nous donne un accès privilégié à la banlieue populaire de Naples. Davide Cerullo y fut un enfant sage, puis un ado voyou avant de trouver sa voie dans la poésie et de devenir photographe.

Le titre évoque la diversité des physiques et des sentiments : Visages de Scampia. Et le sous-titre, Les justes de Gomorra, interpelle, comme tout oxymore. Pourquoi pas La lumière des ténèbres, ou Une douce violence ?

Les photos nous touchent. Il faut accepter d’être blessé par ces familles impuissantes face à « L’industrie de l’inégalité sociale ». Par ces enfants qui ont un regard d’adultes, ces adultes qui semblent hésiter à montrer leur côté victime ou leur côté bourreau.

Le papier mat accentue la dureté des images. Les photos parlent, racontent la gravité de la situation, mais aussi l’espérance sous-jacente que l’instruction sauve ces enfants.

Davide Cerullo est persuadé que « La Culture est l’unique arme de rachat », comme c’est peint sur un mur. Il vit toujours dans le quartier, participant à des actions culturelles et sociales.

L’ouvrage est enrichi par de très beaux textes d’Ernest Pignon-Ernest, Erri De Lucca et Christian Bobin, qui écrit au photographe : « Comme vous, je crois que la beauté sauvera le monde. »

François Phliponeau

Articles du même auteur

CC BY-NC-ND