Dominique Paturle, Ces pauvres qui interrogent l’Eglise

Ed. de l’Atelier, 2005, 143 pages

Daniel Fayard

Bibliographical reference

Dominique Paturle, Ces pauvres qui interrogent l’Eglise, Ed. de l’Atelier, 2005, 143 pages

References

Electronic reference

Daniel Fayard, « Dominique Paturle, Ces pauvres qui interrogent l’Eglise », Revue Quart Monde [Online], 196 | 2005/4, Online since 25 May 2020, connection on 01 October 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9338

Voici seize ans qu’existe, enracinée dans le diocèse de Lyon, la Communauté diaconale du Sappel “ dont la vocation est de répondre à la demande spirituelle des familles du Quart Monde, de leur proposer de se rassembler et de faire entendre leur voix dans l’Eglise catholique. ”

Un de ses fondateurs en relate ici ses origines, ses développements, ses formes d’action, ses manières de procéder, ses fruits spirituels, mais aussi ses fondements bibliques, évangéliques et théologiques, ainsi que ses enjeux ecclésiaux.

Dominique Paturle témoigne également de sa démarche personnelle, de ses découvertes, de l’approfondissement de sa foi qu’il lui a été donné d’accomplir à travers cette aventure.

Ce projet de vie partagée, qui avait germé au sein du Mouvement ATD Quart Monde, a été confirmé lors d’une rencontre effectuée à Rome en 1982 par le père Joseph Wresinski accompagné d’un groupe de jeunes. Jean-Paul II leur a dit : “ Créez des communautés de prière dans les lieux de misère. ”

Aujourd’hui la Communauté du Sappel est présente dans huit diocèses en France et en Belgique, animée par sept permanents (dont deux diacres) et une centaine de bénévoles.

Au-delà des informations susceptibles de faire connaître et comprendre la vie et l’esprit de cette communauté, le lecteur trouvera de nombreuses réflexions émanant de personnes éprouvant des conditions d’existence particulièrement difficiles du fait de leur précarité, de leur isolement et de leur sentiment de ne compter jusqu’alors pour personne.

Leurs propos, spontanés ou davantage mûris, dénotent une sensibilité, une intelligence, une compréhension relatives à Dieu et au Christ Jésus comme au mystère de la souffrance et du pardon.

Ces pauvres interrogent l’Eglise et les communautés chrétiennes. Ils attendent d’y être écoutés, d’y être consultés, d’y être reconnus comme des frères. En somme, ce livre se veut une interpellation en faveur d’une humanité réconciliée avec ses membres les plus souffrants.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND