256 | 2020/4“Ce qu’on apprend au milieu des fléaux”

Disponible en ligne à partir du 1er juin 2021

La pandémie du Covid-19 a jeté un coup de projecteur sur des vulnérabilités que nous avions fini par ne plus voir et qui se sont aggravées, ce dont témoignent les équipes d’ATD Quart Monde sur tous les continents : baisse des ressources financières, stigmatisation accrue, accès aux biens de première nécessité rendu encore plus aléatoire, difficultés d’accès à l’éducation, à la culture, aux réseaux sociaux, aux soins de santé, etc. Et, peut-être pire que tout le reste : le sentiment d’être transparents, abandonnés, d’être considérés comme quantités négligeables dans les mesures décidées en urgence par les autorités. La réponse et l’espoir des plus pauvres : se tenir les coudes et se faire entendre pour que leurs souffrances deviennent - enfin- expertises pour l’avenir, et références dans la lutte contre toute exclusion. Constats également partagés, entre autres, par E. Hirsch, A-C. Clause-Verdreau, et G. Giraud, soulignant combien les défis pour élaborer un horizon novateur sont colossaux.

Là où des hommes sont condamnés à vivre
dans la misère, les droits de l’homme sont violés.
S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.

Père Joseph Wresinski

 

Gravé en octobre 1987 sur l'une des dalles centrales du Parvis des libertés et des droits de l'homme, place du Trocadéro à Paris, cet appel émane directement d'un homme issu du peuple de la misère.

La revue Quart Monde en découle. Elle a l'ambition d'établir et de nourrir un courant de pensée issu de la vie des plus pauvres. Elle rend compte d'actions et d'études qui peuvent être des chances à saisir pour le monde de demain. Elle aborde les questions de société telles que les vivent ceux que la misère fait taire, ceux qui, à leurs côtés, cherchent à comprendre et agir, ceux qui veulent porter ces questions au coeur de leur profession et de leurs recherches.