Jonas Poher Ramussen. “Flee

Documentaire fictionné, 2022

Bella Lehmann Berdugo

p. 54-55

Bibliographical reference

Jonas Poher Ramussen. Flee. Fiction documentaire d’animation. Danemark/France/Norvège/Suède. 2022. VOST. D’après une histoire vraie. Prix au Festival Sundance.

References

Bibliographical reference

Bella Lehmann Berdugo, « Jonas Poher Ramussen. “Flee” », Revue Quart Monde, 264 | 2022/4, 54-55.

Electronic reference

Bella Lehmann Berdugo, « Jonas Poher Ramussen. “Flee” », Revue Quart Monde [Online], 264 | 2022/4, Online since 01 December 2022, connection on 29 January 2023. URL : https://www.revue-quartmonde.org/10869

Amin Nawabi est réfugié afghan au Danemark4. « Pendant longtemps je n’ai pas eu de maison », seulement des abris temporaires. Dans un long retour en arrière, il raconte à son ami danois, son histoire personnelle et familiale intriquée à l’histoire de son pays. Une enfance heureuse avec frère et sœurs, l’arrestation de son père pendant le régime communiste et sa disparition. Arrive la guerre et son cortège de disette, de corruption, de criminalité. Son frère s’enfuit en Suède pour ne pas être enrôlé, le reste de la famille gagne la Russie en 1989. En situation irrégulière, ils tentent de rejoindre la Suède. Les deux sœurs d’Amin y parviennent enfermées dans un bateau containeur sans air. Amin et sa mère échouent une première fois car le bateau prend l’eau, retour à Moscou. Lors du naufrage, un paquebot croisé se contente d’alerter la police tandis que les passagers… photographient les naufragés. « Le grand bateau, c’était sous nos yeux tout ce qu’on cherchait à atteindre à un mètre de nous sans pouvoir le toucher ». Scène violente s’il en est. Enkystée dans sa mémoire, l’angoisse d’Amin, seul à savoir nager : devoir choisir qui sauver en premier de la noyade. Une seconde tentative via un passeur par avion enverra Amin seul au Danemark officiellement comme mineur isolé. Cacher encore la vérité, se cacher en regardant seul en boucle des sitcoms à la télévision. Les expressions de tous les personnages sont très soignées, très parlantes, le graphisme d’une beauté sobre, les bruitages terriblement sonores, à la mesure de la peur du jeune garçon. La musique originale accompagne parfaitement les mouvements de l’interminable périple. Le récit progresse par scènes-clés sans dramatisation inutile, il puise sa force dans les émotions, les sensations d’un adolescent en fuite. Des images d’archives se superposent.

Tôt en Afghanistan, Amin s’est découvert homosexuel dans un pays très répressif. C’est son deuxième exil intérieur, car il n’ose le révéler à sa famille. Contre toute attente, celle-ci acceptera Amin tel qu’il est. Devenu universitaire, Amin choisira de se marier avec son compagnon danois Kasper. Le film raconte autant l’odyssée d’un réfugié, que l’exil intérieur d’un adolescent pudique, obligé de taire longtemps sa nature intime, en même temps que sa situation politique, qui devenu adulte finit par trouver sa place dans le monde.

4 Jonas Poher Ramussen. Fiction documentaire d’animation. Danemark/France/Norvège/Suède. 2022. VOST. D’après une histoire vraie. Prix au Festival

4 Jonas Poher Ramussen. Fiction documentaire d’animation. Danemark/France/Norvège/Suède. 2022. VOST. D’après une histoire vraie. Prix au Festival Sundance. Contact : Haut et court.

Bella Lehmann Berdugo

By this author

CC BY-NC-ND