Espérer avec les pauvres

Georges de Kerchove

p. 49-53

References

Bibliographical reference

Georges de Kerchove, « Espérer avec les pauvres », Revue Quart Monde, 268 | 2023/4, 49-53.

Electronic reference

Georges de Kerchove, « Espérer avec les pauvres », Revue Quart Monde [Online], 268 | 2023/4, Online since 01 June 2024, connection on 23 February 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/11236

Invité en mai 2022 à participer à la « Neuvaine de La Sarte » à Huy en Belgique par les Fraternités laïques dominicaines, sur le thème général de l’espérance, l’auteur a proposé une réflexion sur l’espérance vécue par les plus pauvres. Nous en publions de larges extraits.

Si nous consultons un moteur de recherche sur internet en tapant les mots espérance pauvreté apparaissent alors des études statistiques corrélant espérance de vie et pauvreté.

Parler de l’espérance de vie, c’est aussi se poser la question de savoir ce que l’humain espère de la vie. C’est s’interroger sur le pourquoi vivre, plus que sur le comment vivre. C’est s’interroger sur le sens de sa vie, c’est s’interroger sur l’histoire de sa vie, sur l’histoire de l’humanité, sur son devenir. Sur l’existence du mal, des injustices ou des inégalités.

Les esclaves d’hier…

Dans l’Antiquité, que pouvait espérer de la vie un esclave condamné à le rester tout au long de son existence ? À être vendu comme un animal de trait ? Son statut ne lui donnait pas la vocation d’être libre. Privé de liberté, sans aucune prise sur son devenir, il dépendait totalement de son propriétaire pour être affranchi. Il était asservi à vie à sa condition d’esclave, et malheur à lui s’il entendait transgresser son état s...

1 Voir https://www.joseph-wresinski.org/fr/maison-des-esclaves-de-goree/.

2 Cf. l’avis conjoint de l’Institut fédéral des droits humains et du service interfédéral de lutte contre la pauvreté https://

Georges de Kerchove

Né en 1948, avocat honoraire, Georges de Kerchove est membre actif du Mouvement ATD Quart Monde depuis quarante-cinq ans. Passionné par les droits de l’homme, il a milité pendant plus de deux décennies aux côtés des sans-abri bruxellois (Belgique). Il est l’auteur d’une chronique subversive intitulée Les gueux sont des seigneurs, parue en 1992 aux Éd. Vie Ouvrière. Il a publié en 2018, aux Éd. Couleur Livres, Rue des droits de l’homme, qui raconte le combat des sans-abris de Bruxelles.

By this author

CC BY-NC-ND