Un chèque-mazout pour les plus défavorisés en Belgique ?

Rédaction de la Revue Quart Monde

References

Electronic reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Un chèque-mazout pour les plus défavorisés en Belgique ? », Revue Quart Monde [Online], 176 | 2000/4, Online since 05 June 2001, connection on 20 November 2019. URL : https://www.revue-quartmonde.org/2218

On peut lire ceci dans un communiqué du conseil des ministres du gouvernement fédéral belge daté du 15 septembre 2000 :

« Compte tenu des prix élevés des produits pétroliers, le Premier ministre estime que la tendance à la baisse est enclenchée, mais cela n’empêche que certaines catégories de personnes ne seront pas en mesure de payer leurs factures de mazout. Une allocation unique sera donc accordée pour les factures de mazout entre le 1er juillet et le 31 décembre de cette année, pour les catégories VIPO (veufs, invalides, pensionnés, orphelins) ainsi que d'autres allocataires et même certains actifs dont les revenus sont similaires. Cette allocation sera de 5 francs1 par litre pour un maximum de 1000 litres. Les CPAS2 seront chargés du contrôle des factures qui seront produites par les personnes intéressées (environ 500 000 familles)… »

ATD Quart Monde-Belgique a réagi en diffusant ce communiqué de presse :

« Au moment où les prix des produits pétroliers augmentent fortement, le Mouvement ATD Quart Monde se réjouit que gouvernements et partenaires sociaux cherchent immédiatement à en réduire l’impact sur les ménages les moins favorisés (…) Toutefois, il tient à attirer l’attention sur les points suivants :

Le remboursement partiel des factures de mazout ne rencontrera pas la situation de la plupart des ménages en situation difficile : ceux qui habitent en appartement, ceux qui ont d’autres moyens de chauffage, ceux qui ne peuvent acheter que de très petites quantités à la fois. Nombreux seraient donc ceux qui seraient confrontés à un alourdissement de leurs frais de chauffage, sans pouvoir prétendre pour autant au remboursement tel qu’il est prévu actuellement.

La présentation des factures de mazout aux CPAS nous semble absolument à proscrire. D’une part, ceux-ci, déjà débordés de travail, risquent l’engorgement ; d’autre part, un grand nombre de personnes en situation précaire déploient des efforts considérables pour éviter de devoir recourir aux CPAS.

Par conséquent, nous proposons d’accorder un montant forfaitaire exceptionnel aux ménages à faibles revenus, sans exiger la présentation d’aucune facture. Pour être juste, le montant forfaitaire de base devrait être accompagné d’un complément par personne à charge. Le montant retenu devrait annuler les effets de l’augmentation récente des prix pétroliers. En effet, déjà auparavant, les ménages les plus défavorisés éprouvaient des difficultés considérables à payer leur chauffage.

Au-delà de cette mesure exceptionnelle, il est nécessaire de mettre en œuvre des mesures structurelles pour garantir un revenu décent à tous les ménages, sans exception. Tenant compte de l’accroissement des inégalités de revenus constatées dans notre pays, un relèvement des revenus les plus bas, et notamment des minima sociaux, paraît indispensable.

Nous tenons à rappeler que, parmi les moins favorisés, se trouvent plus de 50 000 personnes en attente de régularisation de leur statut de réfugié3, dont 23 000 enfants. Dans la situation actuelle, elles n’ont pas accès au minimex4 et ne profiteraient d’aucune des mesures envisagées. Il est donc urgent, à la veille de l’hiver, de leur garantir des moyens de vie décents et d’accélérer les processus de traitement de leurs dossiers. »

1 5 FB, soit 0,83 FF
2 CPAS : Centre public d’aide sociale : organisme communal responsable de l’aide sociale et notamment de l’attribution du revenu minimum d’existence (minimex).
3 Sur la régularisation des réfugiés en Belgique, voir Quart Monde n° 174, p. 54 et 55.
4 Minimex : revenu minimum d’existence, équivalent au RMI en France.
1 5 FB, soit 0,83 FF
2 CPAS : Centre public d’aide sociale : organisme communal responsable de l’aide sociale et notamment de l’attribution du revenu minimum d’existence (minimex).
3 Sur la régularisation des réfugiés en Belgique, voir Quart Monde n° 174, p. 54 et 55.
4 Minimex : revenu minimum d’existence, équivalent au RMI en France.

CC BY-NC-ND